2022-2023 / Master

Ingénieur civil en informatique, à finalité

120 crédits

Description complète

UN MASTER EN ANGLAIS, UNE FORMATION RECONNUE

Tous les cours de ce master sont enseignés en anglais, vu l'importance de l'anglais dans le domaine de l'informatique.

Cette immersion donne aux étudiants l'occasion d'une pratique intensive et les prépare dès lors de manière optimale aux carrières internationales. Le TFE doit être rédigé en anglais mais il leur est toujours loisible de communiquer en français lors des cours et des évaluations principales.

OBJECTIFS

Le Master Ingénieur civil en informatique offre à la fois la rigueur d'une formation approfondie en Sciences informatiques et l'adaptabilité d'une formation en Sciences de l'ingénieur.

Les Ingénieurs civils en informatique sont en effet à même d'exploiter leur faculté d'abstraction, la rigueur de leur raisonnement et leurs compétences dans le domaine de l'informatique mais également en électronique et dans divers domaines des sciences de l'ingénieur, afin de concevoir, développer et évaluer des systèmes de traitement de l'information complexes.

Les compétences acquises leur permettront d'associer logiciel et matériel pour élaborer des produits et services de très haut niveau. Les solutions ainsi développées permettront aux utilisateurs de disposer des meilleurs moyens afin d'optimiser leur activité professionnelle dans des secteurs aussi variés que la finance, le commerce électronique, la médecine, les transports, l'énergie, les télécommunications ou encore la bioinformatique.

ALLIER THÉORIE ET PRATIQUE

Grâce aux exigeants projets pratiques liés à la majorité des cours, l'Ingénieur civil en informatique renforce ses connaissances, utilise son expertise, résout de nombreux problèmes, travaille de manière autonome et exerce ses aptitudes en communication écrite et orale, tout particulièrement en anglais. Il a l'occasion de percevoir les besoins et contraintes du monde industriel que ce soit lors de la réalisation de son TFE, de son stage ou encore grâce aux cours qui permettent d'établir des liens entre les concepts enseignés et leur application industrielle. Il est donc formé pour s'adapter aux divers langages, méthodes et outils existants et à venir !

LE PROGRAMME

UN TRONC COMMUN SOLIDE ET TROIS FINALITÉS, EN FULL ENGLISH

Le master ingénieur civil en informatique et le master en sciences informatiques partagent un même programme de cours combinant un tronc commun solide dans différents aspects de l'informatique, des finalités spécialisées (30 crédits) dans les domaines clés de la sécurité informatique (Computer systems security) et des systèmes intelligents (Intelligent systems) et un Travail de Fin d'Etudes, voire un stage, au contact avec le monde professionnel. Tous les enseignements sont dipensés en anglais.

La finalité en gestion ouvre les portes des deux filières à un programme inédit de co-diplômation en Digital Business organisé avec HEC- École de Gestion de l'ULiège.

La spécialisation en sécurité des systèmes informatiques permet de développer des compétences spécialisées dans le domaine des réseaux, des mécanismes cryptographiques, de l'informatique de confiance ou de l'analyse de la vulnérabilité des logiciels.  Cette formation permet de faire face aux défis du traitement numérique de l'information par rapport aux objectifs de confidentialité, d'intégrité et d'authentification des données.

La formation aux systèmes intelligents concerne les outils et les procédures informatiques permettant l'analyse des données numériques et l'organisation des processus de prise de décision en utilisant, en autres, les méthodes de l'intelligence artificielle. Cette finalité est donc orientée vers les systèmes experts et les assistants virtuels qui se multiplient dans notre vie privée ou professionnelle de tous les jours.

La finalité spécialisée en management s'inscrit dans le cadre de la préparation au master en digital business. 

DIGITAL BUSINESS (COLLABORATON AVEC HEC LIEGE - ECOLE DE GESTION DE L'UNIVERSITE DE LIEGE

Deux diplômes de master en 3 ans : une collaboration HEC-Liège & Faculté des Sciences Appliquées

Les technologies numériques ont longtemps été un support essentiel dans la gestion des affaires. Aujourd'hui, elles occupent un rôle central dans les différents secteurs d'activités qui doivent gérer des flux importants entre les clients et les entreprises, entre les entreprises et leurs fournisseurs. Il en va de même dans les différentes étapes des processus de gestion : planification de la production, inventaire, distribution.

Le digital business va encore bien au-delà en devenant le moteur d'une nouvelle économie avec de nouveaux enjeux managériaux et de nouvelles opportunités : nouveaux produits à concevoir et à développer, nouveaux services à proposer, nouvelles questions éthiques à étudier, nouveaux modèles économiques...

De nouvelles entreprises à croissance rapide sont purement numériques : réseaux sociaux, équipements de recherche, stockage et traitement de données, e-commerce.

Pour fonctionner dans un tel environnement, nos diplômés doivent disposer de solides compétences managériales et informatiques. Les sciences de gestion et les sciences informatiques sont déjà, en Belgique, dans le top 5 des formations les plus porteuses.

L'Université de Liège va encore plus loin en proposant un double master destiné à former des experts maîtrisant parfaitement les deux domaines, l'informatique et la gestion.

Le programme « Digital Business » permet aux étudiants d'obtenir les deux diplômes des masters correspondants en y consacrant 3 années seulement après avoir obtenu leur diplôme de bachelier.

CE PROGRAMME TRANSDISCIPLINAIRE EST UNIQUE EN BELGIQUE !

Le programme, parfaitement symétrique, propose deux voies d'entrée. Soit, l'étudiant s'inscrit d'abord à HEC Liège en Ingénieur de gestion (finalité Digital Business) pour finaliser son parcours au sein de la Faculté des Sciences Appliquées dans le programme en Sciences Informatiques ou dans celui d'Ingénieur civil en informatique ; soit à l'inverse, il s'inscrit d'abord en Informatique (finalité management) à la Faculté des Sciences Appliquées pour finaliser son parcours dans le programme Ingénieur de gestion de HEC Liège. Pour les étudiants de HEC Liège qui souhaitent rejoindre le programme en vue d'obtenir également le diplôme de master en Ingénieur civil en informatique, trois cours complémentaires peuvent être suivis dès le bachelier (Analyse mathématique, Mécanique rationnelle, Modélisation et analyse des systèmes). Bien plus que de juxtaposer des compétences, le concept de master transdisciplinaire est de favoriser de nouveaux profils baignés dans une double culture dès le premier bloc de master. L'étudiant se forme dans des matières de pointe de manière transversale, ce qui lui permet d'appréhender les problématiques sous un angle novateur.

 

Acquis d'apprentissage

I. Connaître et savoir mobiliser les sciences et concepts sous-tendant le domaine de l'ingénieur

L'ingénieur maîtrise et est capable de mobiliser les concepts et les principes fondamentaux de différents domaines des sciences et des technologies. 

I.1 Maîtriser les concepts, principes et lois des sciences fondamentales (mathématiques, physique, chimie, informatique, ...).

I.2 Maîtriser les concepts et principes propres au domaine des sciences de l'ingénieur. En particulier, disposer d'une formation solide en algorithmique, en programmation, en informatique théorique, en génie logiciel et en électronique numérique, et connaître de façon approfondie les principes de fonctionnement logiciels et matériels des systèmes informatiques.

II. Apprendre à connaître

L'ingénieur possède une forte capacité d'apprentissage autonome qui lui permet de rechercher et de s'approprier les informations pertinentes pour aborder des problématiques émergentes et de s'engager dans une dynamique de formation continue.  Il peut également s'engager dans un travail de recherche permettant de faire évoluer l'état des connaissances.

II.1 Faire preuve d'autonomie dans son apprentissage. En particulier, savoir s'approprier et synthétiser des informations scientifiques et techniques d'origines diverses (présentations ex-cathedra, littérature, références, manuels et documentations techniques, ressources en ligne ...).

II.2 Rechercher, évaluer et exploiter (via la littérature scientifique, la documentation technique, le web, des contacts interpersonnels, ...) les informations nouvelles pertinentes pour la compréhension d'un problème ou d'une question nouvelle.

II.3 Mettre en œuvre un travail de recherche permettant de dégager des connaissances scientifiques et techniques originales.

III. Analyser, modéliser et résoudre des problèmes complexes

L'ingénieur est capable de mener un raisonnement scientifique structuré en faisant preuve des capacités d'abstraction, d'analyse et de gestion des contraintes nécessaires pour résoudre des problèmes complexes et/ou originaux et ainsi s'inscrire dans une démarche d'innovation.

III.1 Formaliser, modéliser et conceptualiser un problème scientifique ou technique lié ou inspiré d'une situation réelle complexe dans un langage rigoureux, par exemple en utilisant le langage mathématique ou informatique, pour obtenir des résultats. Être capable d'abstraction.

III.2 Analyser de façon critique les hypothèses et les résultats et confronter ceux-ci à la réalité expérimentale en tenant compte des incertitudes.

III.3 Identifier et gérer les contraintes associées à un projet (contraintes techniques, cahier des charges, délais, ressources, exigences d'un client, ...). 

III.4 Innover par la conception, l'implémentation et la validation de solutions, méthodes, produits ou services nouveaux.

IV. Mettre en œuvre les méthodes et techniques du domaine pour concevoir et innover dans le cadre d'une démarche d'ingénierie

L'ingénieur met en œuvre les méthodes et techniques propres à son domaine de spécialisation et s'intègre en équipe pluridisciplinaire pour développer des projets d'ingénierie et assurer la réalisation d'objectifs spécifiques dans son environnement de travail.

IV.1 Mettre en œuvre une approche numérique/informatique pour étudier un problème et tester des hypothèses ou des solutions. 

IV.2 Mettre en œuvre une approche expérimentale pour étudier un problème et tester des hypothèses ou des solutions.

IV.3 Concevoir, développer, tester et déployer des solutions logicielles et matérielles pour une très large gamme de problèmes informatiques concrets, dans des domaines variés.

IV.4 Dans le cadre de la finalité « Computer systems security », maîtriser les principes et les outils d'analyse, de conception et de gestion des réseaux informatiques, et posséder une connaissance approfondie des notions de sécurité informatique permettant de défendre les besoins de protection et de sécurité au sein d'une infrastructure informatique, de discuter les avantages/inconvénients (en terme de sécurité) d'un système informatique et d'expliquer les problématiques liées à la criminalité informatique.

IV.5 Dans le cadre de la finalité « Intelligent systems », maîtriser les principes et les outils d'apprentissage automatisé et d'intelligence artificielle, et être capable de les appliquer dans des domaines tels que la vision par ordinateur, la robotique, la représentation de la connaissance, la prise de décision...

IV.6 Dans le cadre de la finalité « Management », maîtriser les bases de la gestion d'une entreprise, notamment dans ses aspects économiques, comptables, logistiques, financiers et juridiques.

V. Développer sa pratique professionnelle dans le cadre de la société

L'ingénieur est un acteur responsable de la société et du monde professionnel. Il intègre dans son action les contraintes et les défis économiques, sociaux, légaux, éthiques et environnementaux. 

V.1 Intégrer les aspects humains, économiques, sociaux, environnementaux et légaux dans ses projets.

V.2 Se positionner par rapport aux métiers et fonctions de l'ingénieur en tenant compte des aspects éthiques et de sa responsabilité sociétale. Adopter une posture réflexive, à la fois critique et constructive, par rapport à sa propre manière d'agir, sa démarche et ses choix professionnels.

V.3 Développer une activité entrepreneuriale.

 

VI. Travailler seul ou en groupe

L'ingénieur est capable de travailler en toute autonomie et de collaborer au sein d'un groupe ou d'une organisation.  Il fait preuve de sens des responsabilités, d'esprit d'équipe et de leadership.

VI.1 Travailler de façon autonome.

VI.2 Travailler en équipe. Etre ouvert à la pratique du travail collaboratif. Prendre des décisions ensemble.

VI.3 Gérer une équipe. Répartir le travail et gérer les délais. Gérer les tensions. Faire preuve de leadership.

VI.4 Évoluer dans un environnement intégrant différents niveaux hiérarchiques, différent niveaux de compétences et/ou des expertises diverses.

VII. Communiquer

L'ingénieur est capable de communiquer et de partager sa démarche et ses résultats techniques et scientifiques par écrit et oralement.  Sa maîtrise d'au moins une langue étrangère, en particulier l'anglais, lui permet d'évoluer dans un contexte international.

VII.1 Comprendre des documents généraux et techniques liés à la pratique professionnelle de la discipline (plan, cahier des charges, spécifications...).

VII.2 Rédiger un rapport scientifique ou technique en structurant l'information et en appliquant les normes en vigueur dans la discipline.

VII.3 Présenter/défendre oralement des résultats scientifiques ou techniques en utilisant les codes et moyens de communication adaptés à l'audience et au cadre de la communication.

VII.4 Comprendre et rédiger des documents généraux et techniques dans une langue étrangère.

VII.5 Comprendre et présenter un exposé oral général ou technique dans une langue étrangère.

VII.6 Communiquer avec des clients, en particulier dans le but de comprendre leurs besoins, ainsi qu'avec d'autres acteurs du monde de l'entreprise.