2017-2018 / ATFE2003-1

Travail de fin d'études

Durée

750h Proj.

Nombre de crédits

 Master en ingénieur civil électromécanicien, à finalité25 crédits 

Enseignant

Collégialité, Pierre Dewallef

Coordinateur(s)

Pierre Dewallef

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement durant l'année complète

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le travail de fin d'études est un projet individuel substantiel qui peut éventuellement être réalisé en (collaboration avec une) entreprise, en Belgique ou à l'étranger. On considère généralement qu'il représente l'équivalent de 4 mois de travail à temps plein. Le sujet doit être proposé ou approuvé par un promoteur, qui doit être membre du personnel académique ou scientifique permanent.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Le travail de fin d'études a pour but de préparer l'étudiant à réaliser sa transition vers le monde de l'entreprise ou de la recherche. L'étudiant devra prouver qu'il est capable de réaliser un travail substantiel mettant en Ĺ“uvre un savoir et un savoir-faire, théorique et pratique, acquis durant l'ensemble de ses études. Le travail comportera quasiment toujours un état de l'art, une recherche ou une réalisation conséquente, une analyse des résultats et des conclusions.

Savoirs et compétences prérequis

Il est conseillé de suivre le(s) cours à option qui prépare(nt) au mieux à la réalisation du travail.

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance)

Les professeurs proposent des sujets de travaux de fin d'études dont ils accepteraient d'être le promoteur. Ces sujets sont établis par le promoteur dans des axes proches de ses recherches, ou récoltés auprès des entreprises. Un étudiant peut également soumettre une proposition, mais celle-ci doit recevoir l'approbation d'un promoteur. L'étudiant doit choisir un sujet le plus tôt possible, idéalement à la fin de l'année académique précédente, pour augmenter ses chances de terminer dans les délais normaux. Le conseil des études veille à ce que chaque étudiant se voit attribuer un sujet et que la composition du jury soit correcte. L'étudiant doit tenir son promoteur informé de l'avancement du travail avec une fréquence adéquate.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Modalités d'évaluation et critères

L'évaluation est tout d'abord basée sur le rapport de l'étudiant. Il n'y a pas formellement de contraintes sur la longueur du rapport, mais il comprendra typiquement entre 50 et 100 pages. L'étudiant décrira le contexte, le problème posé ou cahier des charges, la solution proposée avec une argumentation des choix, son évaluation, une conclusion et éventuellement des annexes. La défense du mémoire par l'étudiant est orale et publique. Elle comprend une présentation orale, une période de questions/ réponses, et est suivie d'une délibération. La note finale tient compte de l'ampleur et de la qualité du travail fourni, de la qualité du rapport écrit et de la présentation orale, ainsi que de la pertinence des réponses aux questions.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Des directives détaillées, ainsi que des sujets proposés sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.ltas.ulg.ac.be/cmsms/index.php?page=stages_et_tfe

Contacts

Président du jury : O. Bruls (o.bruls@ulg.ac.be) Apparitorat : M. Drianne (monique.drianne@ulg.ac.be)