2022-2023 / VTFE0006-1

Stage et Travail de fin d'étude - Portfolio

Durée

50h Proj., 200h TAE, 50h ESTA, 200h T. t.

Nombre de crédits

 Master de spécialisation en gestion intégrée des risques sanitaires24 crédits 

Enseignant

Nicolas Antoine-Moussiaux, Bassirou Bonfoh

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement durant l'année complète

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

L'ensemble de la formation est axée autour d'un projet réalisé en équipe interdisciplinaire (de 2 ou 3 personnes), sous la forme d'une mission d'expertise auprès de partenaires du master. Réalisée sous forme d'un bref séjour (6 semaines), la mission est préparée avec le partenaire au fil de l'année à travers des échanges à distance, le temps nécessaire à cette préparation étant intégré à l'horaire des étudiants. Le rapport issu de cette mission est inclus comme élément du travail de fin d'étude consistant en un portfolio, portefeuille de comptes-rendus d'activités et de productions personnelles jalonnant le programme.

Le thème devant être développé par équipe, les étudiants sont informés en début d'année des activités des partenaires afin d'identifier leurs convergences d'intérêts. L'équipe étant créée et le sujet et partenaire étant identifiés, les apprenant·es s'engagent alors dans une réflexion conjointe avec le partenaire et les encadrants du stage pour apporter un regard neuf sur la problématique via une démarche d'analyse conceptuelle (enseignée dans le module « Gestion des systèmes complexes »).

La composition attendue du portfolio est définie avec les apprenant·es en début d'année.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

A l'issue du stage et de la rédaction du portfolio, l'apprenant·e est capable de :

Analyser - Synthétiser -  Évaluer

  • planifier et revoir une planification en accord avec un cadre conceptuel établi
  • évaluer conjointement les objectifs et les moyens en dialogue permanent avec les parties prenantes
  • communiquer un plan d'action, en le soumettant aux apports de partenaires
  • intégrer les incertitudes dans la prise de décision, la planification et la communication
  • organiser une flexibilité dans les modalités de mise en œuvre en vue d'une adaptation continuelle face à la survenue d'éléments nouveaux
  • évaluer le déroulement d'une action sur bases d'indicateurs quantitatifs et qualitatifs
  • intégrer dans le suivi-évaluation d'une action des sources d'informations ouvertes et non-structurées, portant sur les évolutions du contexte et aux effets induits inattendus
  • organiser un travail d'équipe face à une tâche planifiée ou inattendue en situation réelle
  • mobiliser les notions de sciences environnementales utiles à un processus de co-conception
  • mobiliser les notions de sciences humaines et sociales utiles à un processus de co-conception
  • développer de façon critique une approche ad-hoc, associant des méthodes quantitatives, qualitatives et/ou semi-quantitatives, face à un problème reconnu comme complexe
  • défendre oralement et par écrit un positionnement professionnel argumenté sur base d'une analyse
  • restituer aux différentes parties prenantes les informations pertinentes
  • analyser ses conditions d'apprentissage afin de nourrir une amélioration continue de ses pratiques
  • établir un design d'intervention face à un risque analysé

Savoirs et compétences prérequis

La réalisation du stage nécessite d'avoir suivi l'ensemble des 9 modules composant le master.

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Des séances de préparation sont organisées, portant sur la réflexion du sujet et l'établissement d'une perspective original sur le problème, la recherche d'informations scientifiques, et la planification pratique.

Un volume horaire est laissé libre afin de permettre à l'équipe d'organiser son travail en autonomie. Ce volume peut être mobiliser pour préparer le stage en impliquant ses partenaires de terrain mais également pour s'engager dans un apprentissage autonome à définir en début d'année.

Le stage de terrain est organisé sur environ 6 semaines et est suivi de séances de debriefing du travail et d'une période d'analyse et rédaction en autonomie.

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Combinaison d'activités d'apprentissage en présentiel et en distanciel


Explications complémentaires:

Consiste majoritairement en du travail autonome de l'apprenant·e. Certaines séances encadrées sont organisées.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Le descriptif détaillé du portfolio et les recommandations de rédaction sont mises à disposition sur un dossier partagé. Ce dossier reprend en outre des contenus abordés en séances de préparation, tels que des documents sur la recherche d'information scientifique, la gestion de projet, et la rédaction de note de politique.

Certaines lectures pourront être recommandées à chacun·e selon le sujet de stage et les apprentissages autonomes choisis.

Modalités d'évaluation et critères

Travail à rendre - rapport

Autre : Défense orale d'un travail réalisé en équipe


Explications complémentaires:

Le travail fait l'objet d'une cotation par jury, par évaluation de l'écrit et d'une défense orale. Les parties du portfolio de portée réflexive personnelle sont obligatoires pour soumettre et défendre le travail mais ne font pas l'objet d'une cotation.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Contacts

Nicolas Antoine-Moussiaux  nantoine@uliege.be 

Bassirou Bonfoh bassirou.bonfoh@csrs.ci

Association d'un ou plusieurs MOOCs