2021-2022 / SPOL2328-1

Théories et doctrines politiques contemporaines

Durée

30h Th

Nombre de crédits

 Master en sciences politiques, orientation générale, à finalité5 crédits 
 Master en sciences politiques, orientation générale, à finalité (CATANE (OUT))5 crédits 
 Master en sciences politiques, orientation générale, à finalité (en Science, Technologie et Société (STS))5 crédits 
 Master en sciences politiques, orientation générale, à finalité (CATANE (IN)), 1re année5 crédits 
 Master en sciences politiques, orientation générale5 crédits 
 Cours supplémentaires destinés aux étudiants d'échange - Erasmus (Faculté de Droit, de Sciences politique et de Criminologie)5 crédits 

Enseignant

Jérôme Jamin

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

L'enseignement concerne les théories, les doctrines, les idées et les idéologies qui ont animé la période contemporaine, soit un peu plus de deux siècles - des révolutions française et américaine jusqu'à nos jours. Il porte à la fois sur les théories scientifiques, philosophiques, métaphysiques et religieuses qui ont cherché à expliquer la réalité sociale et politique, mais aussi sur les discours, les ouvrages, les idéologies et les programmes politiques qui ont cherché à influencer l'organisation de la société.
La question du sens est donc centrale dans le cours de Théories et doctrines politiques contemporaines ! Le sens pour expliquer l'environnement social et politique, le sens pour s'engager politiquement dans une réforme ou une révolution vis-à-vis de ce dernier.
Après :


  • une mise au point méthodologique sur les concepts de théorie, de savoir, de doctrine, d'idéologie, etc. ;
  • une première approche des notions d'espace public (notamment chez Habermas), de débat et de marché des idées (notamment dans le monde anglo-saxon);
  • une présentation de la place du discours en politique notamment sur le plan rhétorique et sémiotique.
Le cours propose un contenu qui est la suite directe de « L'histoire du fondement politique de l'Antiquité à nos jours » proposé dans le cours d'Introduction à la science politique (2ème partie).
Dans un premier temps, le cours repart des révolutions française, anglaise et américaine et interroge le débat intellectuel qui a lieu pendant la période des Lumières avec l'instauration progressive d'un espace public. Hobbes, Locke, Montesquieu, Rousseau, Voltaire, Diderot, Constant, Tocqueville et Kant sont mobilisés comme préparateurs et comme consolidateurs des Lumières.
En parallèle, le cours s'interroge sur le triomphe de la raison, la construction des savoirs et des connaissances, les enjeux de l'épistémologie, et le courant positiviste qui suivra au 19ème siècle. Cette partie du cours offre l'occasion de faire - en clôture de leçon - une brève parenthèse sur les défis posés aux savoirs aujourd'hui, notamment sur les réseaux sociaux avec les « fakenews », les théories du complot, les savoirs « alternatifs », la « post-vérité », etc.
Dans un deuxième temps, le cours s'intéresse au mouvement dit des « Anti-Lumières » qui regroupe des penseurs et des acteurs hostiles aux apports des révolutions, ou qui estiment qu'elles devraient prendre une autre direction. Les concepts de conservatisme et de progressisme, de traditionalisme, de restauration et de contre-révolution permettront de mesurer la tension très forte qui va caractériser le 19ème siècle au niveau du débat d'idées et des clivages politiques. La deuxième partie du cours va également permettre de comprendre la genèse de plusieurs courants politiques et les concepts de nation, constitution, droits de l'homme, cosmopolitisme, universalisme, nationalisme, athéisme, agnosticisme, etc.
Dans un troisième temps, Marx, Strauss, Aron, Arendt, Bourdieu, Anderson, Foucault, Castoriadis, Rorty, Lefort, Dahl, Elias et Bobbio, entre autres, sont mobilisés pour l'analyse du 20ème siècle avec quelques grandes théories explicatives de la réalité. Pour faire le lien entre l'opposition entre les Lumières et les Anti-Lumières et la période plus récente du 20ème siècle, une leçon sera consacrée à l'Ecole de Francfort et à ses principaux animateurs dont Horkheimer, Adorno et Marcuse, à son influence en Europe et aux Etats-Unis, et aux réactions parfois très violentes qu'elle a suscitées chez les conservateurs aux Etats-Unis et dans les mouvements d'extrême droite en Europe.
Cette dernière étape permettra de clôturer le cours (quatrième partie) en parcourant (sommairement) des idéologies connues comme l'anarchisme, le communisme, le socialisme, le libéralisme, l'écologie, etc.), en approfondissement de ce qui a été étudié dans le cours d'Introduction à la science politique (première partie).
Et en parcourant pour la première fois dans le cursus des idéologies moins connues, moins traditionnelles ou simplement plus récentes (et encore en phase de construction et de légitimation) à l'instar du nativisme et du libertarianisme aux Etats-Unis, du féminisme et du masculinisme, du djihadisme, de l'antiracisme, de l'illibéralisme, du complotisme, de la collapsologie, etc.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

L'étudiant apprend à resituer des théories explicatives de la réalité sociale et des idéologies dans un cadre unique qui prend racine au moment de la révolution française en Europe et qui évolue pendant plus de deux siècles.

Savoirs et compétences prérequis

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Il s'agit d'un cours donné « ex cathedra » mais avec une forte participation des étudiants lors de la mise en débats de certains points au rythme des leçons.
Par ailleurs, occasionnellement, les étudiants sont appelés à anticiper la compréhension de certains concepts en vue de leur définition au cours.
Etant donné le foisonnement d'auteurs, d'acteurs et d'idées susceptibles d'être abordés dans le cours, une sélection sera opérée si le temps disponible d'enseignement venait à manquer.
Pour certaines leçons, des textes spécifiques doivent être lus au préalable pour rendre plus fluides et plus riches les débats en classe.

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

La matière réside exclusivement dans le cours donné oralement dans l'auditoire.
Cependant, pour enrichir la prise de notes, les étudiants pourront consulter les sources suivantes en respectant les fléchages proposés au cours lors des séances concernées :

  • Philippe Braud et François Burdeau, (1992), Histoire des idées politiques depuis la Révolution, Monchrestien / Domat politique;
  • Yves Schemeil, (2012), Introduction à la science politique. Objets, méthodes, résultats, Presses de Sciences Po et Dalloz;
  • Jean Baudouin, (2002), Les idées politiques contemporaines, Presses universitaires de Rennes;
  • Roger Eatwell et Anthony Wright, (2000), Contemporary Political Ideologies, Continuum;
  • "Les grandes idées politiques », Sciences humaines, Hors-Série n°21;
  • Norberto Bobbio, (1996), Droite et Gauche, Seuil-essais (surtout les pages 117-133);
  • Pierre Verjans, Frédéric Claisse et Maxime Counet, (2017), Introduction aux doctrines et aux idées politiques, De Boeck;
  • Pierre-André Taguieff, (2013), Dictionnaire historique et critique du racisme, Presses universitaires de France;
  • Raymond Boudon et François Bourricaud, (1994) Dictionnaire critique de la Sociologie, Presses universitaires de France;
  • Philippe Raynaud et Stéphane Rials, (1996), Dictionnaire de Philosophie politique, Presses universitaires de France;
  • Zeev Sternhell, (2006), Les anti-Lumières. Du XVIIIème siècle à la guerre froide, Fayard.
 

Modalités d'évaluation et critères

Examen(s) en session

Toutes sessions confondues

- En présentiel

évaluation écrite ( questions ouvertes )


Explications complémentaires:

L'examen est écrit avec des questions ouvertes qui visent à évaluer la compréhension des théories et des doctrines vues au cours mais aussi la capacité à les faire dialoguer entre elles à travers des exemples vus et débattus au cours.

Stage(s)

L'étudiant qui souhaite faire un stage dans le domaine de la production et de la diffusion des théories et doctrines politiques contemporaines peut s'adresser directement au Professeur Jérôme Jamin qui est également en charge de la coordination des stages du département.

Remarques organisationnelles

Ce cours est organisé uniquement les années impaires (2021-2022, 2023-2024, 2025-2026,...).  
 

Contacts

Dr Jérôme Jamin
Professeur
jerome.jamin@uliege.be
 
Madame Nelly Gérard
Assistante / Doctorante
nelly.gerard@uliege.be
 
Démocratie, centre d'études
Département de science politique