2021-2022 / SOCI9007-1

Evolution de la pensée sociologique

partim 1 : sociologie classique

partim 2 : sociologie contemporaine

Durée

partim 1 : sociologie classique : 30h Th
partim 2 : sociologie contemporaine : 30h Th

Nombre de crédits

Enseignant

partim 1 : sociologie classique : Bruno Frère
partim 2 : sociologie contemporaine : Mona Claro

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement durant l'année complète, avec partiel en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

partim 1 : sociologie classique

Le cours d'évolution de la pensée sociologique s'interrogera sur la notion de norme  sociale. En scrutant les normes et règles culturelles, politiques, juridiques ou économiques que nous respectons dans notre agir quotidien, nous remontrons l'histoire de la pensée sociologique jusqu'à l'antiquité afin de déterminer comment un ensemble d'auteurs clefs ont pu représenter le monde social et l'influence que celui-ci peut avoir sur la conscience individuelle. Après avoir rapidement évoqué l'idéalisme social de Platon, l'empirisme radical d'Aristote et les traces qu'ils laisseront dans la pensée sociale du moyen-âge, nous chercherons à saisir l'importance qu'ont pu avoir quelques auteurs postérieurs à la renaissance pour la sociologie : Machiavel, Hobbes, Rousseau ... Nous verrons ainsi comment ces derniers se positionnent par rapport à une question sociologique fondamentale : qu'est-ce qui, dans le comportement des individus est assignable à la « nature humaine » et qu'est-ce qui est « hérité » de la société dans laquelle ils voient le jour ? Le développement de la démocratie à partir de la Révolution Française, conjointe au développement des Sciences modernes, pourrait laisser penser que les hommes, en décrétant notamment les droits de l'hommes, s'affranchissent des traditions sociales, souvent autoritaires, dans  lesquelles l'Ancien Régime les maintenait enfermés. Les citoyens inventent et décrètent librement leurs propres droits et les normes qui doivent gouverner leur action, pensera ainsi Tocqueville en engageant les premières enquêtes sociologiques au coeur d'une démocratie américaine naissante. Mais est-ce pour autant que la culture et la société dans lesquelles ces hommes sont nés cessent de produire des lois susceptibles de « contraindre » leurs pensées et leurs actes ? C'est certainement une question que se posèrent Comte ou encore Marx lorsque l'un comme l'autre prétendirent faire œuvre de science sociologique en étudiant combien nous pouvions respecter un ensemble de valeurs, notamment économiques, sans même nous en rendre compte et en ayant la certitude d'être libres. C'est aussi une question que Durkheim se posera lorsqu'il étudiera la façon dont divers habitudes (religieuses, traditionnelles, etc.) persistent à influencer nos comportements ou notre représentation du monde alors que nous ne devrions utiliser que notre « raison ». Cette raison « rationnelle », qui caractériserait l'agir humain depuis l'ère moderne est précisément celle que M. Weber interrogera : quelles sont les bonnes raisons que les hommes ont de faire ce qu'ils font et pourquoi bien des actes en apparence irrationnels (tels ceux que conduit à poser la foi religieuse) sont en réalité susceptibles d'être expliqués logiquement si l'on prend le temps de les étudier ? Ce raisonnement sera poursuivi après lui par les interactionnistes et les fonctionnalistes américains qui, plutôt que d'expliquer l'influence que peut avoir le monde social sur les individus, préfèreront expliquer comment ces mêmes individus construisent ensemble le monde social à partir des représentations qu'ils s'en font. Enfin, et après avoir abordé l'ensemble de ces grand courants de pensées fondateurs en sociologie, nous nous arrêterons sur un ensemble de « paradigmes » contemporains. Balancés entre attrait pour la liberté individuelle et lucidité à l'égard du poids que les normes sociales ont pu faire peser sur les épaules des individus de tous temps, les grands auteurs évoqués ont toujours développé des points de vue sophistiqués sur nos sociétés. Les sociologues contemporains (Bourdieu, Boudon, Boltanski, Latour, ...) ne le savent que trop bien et suggèrent aujourd'hui des démarches sociologiques complexes qui permettent à la fois de laisser de la place à la réflexivité individuelle sans pour autant minorer les contextes socio-culturels dans lesquels les groupes humains ont à évoluer.

partim 2 : sociologie contemporaine

Cet enseignement porte sur l'évolution de la pensée sociologique du début du XXe siècle jusqu'à nos jours. On s'intéressera aux auteurs et auteures, aux enquêtes et aux textes qui ont marqué la discipline, en les resituant dans leur contexte historique. Dans un premier temps, les séances suivront une progression chronologique, et aborderont des courants de recherches ou des figures marquantes (les deux « écoles de Chicago », Pierre Bourdieu, ou encore les études de genre, notamment). Dans un second temps, les séances seront thématiques, et porteront chacune sur l'histoire d'un champ de recherche : sur les classes sociales, sur la socialisation, sur la famille et la sexualité, et enfin sur les discriminations raciales. La dernière séance fera le point sur l'évolution des méthodes d'enquêtes (quantitatives et qualitatives) sur l'ensemble de la période, et sera l'occasion de revisiter toutes les séances précédentes.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

partim 2 : sociologie contemporaine

- Connaître les travaux fondateurs, et être capable de les situer dans l'histoire de la discipline.
- Comprendre en quoi les différents courants de la discipline se distinguent les uns des autres, et comment, s'agissant d'un objet d'étude donné, plusieurs approches peuvent s'opposer.
- Se familiariser avec les méthodes, les enjeux théoriques, les concepts et les grands résultats empiriques de plusieurs champs de recherche.
- Lire et comprendre des textes scientifiques, les relier au contenu du cours.

Savoirs et compétences prérequis

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

partim 1 : sociologie classique

cours ex-cathedra

partim 2 : sociologie contemporaine

Tous les mardis, de 11h à 13h, du 28 septembre au 14 décembre, il y a soit une séance, soit une répétition. Le calendrier détaillé sera disponible sur eCampus.
Le cours se compose de 10 séances : 8 séances classiques (essentiellement ex-cathedra, avec des petits moments d'interaction) + 2 séances « classes inversée » (visionnage préalable de la vidéo du cours ex-cathedra, suivi d'une séance interactive de répétition).
Il est complété par 2 répétitions (autour des lectures obligatoires) avec l'étudiante monitrice. Ces répétitions se déroulent sur le même créneau horaire et dans la même salle que les séances, les semaines où il n'y a pas de séances.
Un entraînement à l'examen sera organisé lors de la dernière séance.

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

partim 1 : sociologie classique

Cours donné exclusivement en présentiel


Explications complémentaires:

Le cours se donne en présentiel tant que nous sommes en code vert. Un pssage en distanciel sera envisagé en cas de recrudescence de la pandémie.

partim 2 : sociologie contemporaine

Cours donné exclusivement en présentiel


Explications complémentaires:

Présentiel, tant que nous sommes en code vert.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

partim 1 : sociologie classique

 Le syllabus proposé en début d'année évoluera au fil des séances. Seul le syllabus dans la version final (délivrée à l'issue du dernier cours) sera matière d'examen. 

partim 2 : sociologie contemporaine

Lectures obligatoires : extraits des textes suivants (cf supports de cours en ligne) :
- Anderson Nels, Le Hobo, Sociologie du sans-abri, Paris, Armand Colin, 2018 [1923].
- Becker Howard, Outsiders, Etudes de sociologie de la déviance, Paris, Métailié, 1985 [1963].
- Bourdieu Pierre, « l'Ecole conservatrice : les inégalités devant l'école et devant la culture », Revue Française De Sociologie, vol. 7, n°3, 1966, pp. 325-347.

Modalités d'évaluation et critères

partim 1 : sociologie classique

L'examen est un examen oral composé de deux questions portant sur la matière vue au cours. Il n'y a pas de temps de préparation. Les échangent dureront approximativement 15 minutes afin de permettre au professeur d'apprécier le niveau de compréhension et de maîtrise des principaux concepts vus. L'examen se déroulera dans le respect des règles sanitaires. En cas de recrudescence de la pandémie et d'une fermeture générale de l'université, l'examen se déroulera via la plateforme collaborate (ecampus). Les étudiant(e)s recevront un mail avec les coordonnées d'une salle d'attente virtuelle. Le jour de l'examen ils seront invités à se connecter à cette salle légèrement avant leur heure de passage officielle. Le professeur se connectera alors périodiquement afin d'inviter les étudiant(e)s à passer dans la salle d'examen les un(e)s après les autres, à l'heure indiquée sur leur horaire respectif.

partim 2 : sociologie contemporaine

Examen(s) en session

Toutes sessions confondues

- En présentiel

évaluation écrite ( questions ouvertes )

- En distanciel

évaluation écrite ( QCM )


Explications complémentaires:

Examen QCM en novembre (facultatif) : examen en ligne de 30mn (10 questions) à faire au moment de son choix entre le 23 et le 30 novembre. Une note supérieure à 14 apportera 1 point bonus à l'examen final, une note supérieure à 16 apportera 2 points bonus.
Examen questions ouvertes en janvier: examen écrit de 2h (6 questions) portant sur le contenu des séances de cours et sur les trois lectures obligatoires.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

partim 2 : sociologie contemporaine

---

Contacts

partim 1 : sociologie classique

Bfrere@ulg.ac.e

Notes en ligne

substitut cours EPS 24 sept 2021 partie1
Bonjour, 


Le pod-cast du cours d'EPS tenté ce vendredi 24 septembre 2021 pour permettre aux étudiant.e.s bloqué.e.s par la grève des bus de disposer d'un support n'a pas fonctionné. Je poste ici (en deux parties) la capture de la première séance de l'année 2020-2021. Attention, ce pod-cast ne remplace en aucun cas la matière de cette année qui peut changer à divers égards (exemples, illustrations, etc.)

En vous souhaitant un bon travail à tous et toutes

Bruno frère

partim 1 : sociologie classique

cours EPS 2020-2021
Bonjour

Ci-joint comme prévu le syllabus du cours d'EPS remis à jour. Il est exactement identique à celui qui était déjà présent sur myuliege. Simplement, les éléments superflus de la fin ont ici été supprimés, la matière s'arrêtant à Weber compris). 

Bon travail à tou(te)s, 

Bruno Frère

Evolution de la pensée sociologique partim 1
Bonjour, 

Ci-jointes les notes de cours pour le cours d'EPS (partim 1). Il est à noter que le.ppt comme le document pdf changeront légèrement en fin d'année (de nouvelles versions seront downloadées). Ces modifications seront plus que mineures et les notes actuelles resteront tout à fait valides et suffisantes pour l'examen. 

Bon travail à tou(te)s

Bruno Frère

ppt eps
Bonjour

Ci-joint comme prévu le ppt du cours d'EPS remis à jour. Il est exactement identique à celui qui était déjà présent sur myuliege. Simplement, les éléments superflus de la fin ont ici été supprimés, la matière s'arrêtant à Weber (compris). 

Bon travail à tou(te)s, 

Bruno Frère

syllabus EPS1
Bonjour

 

Vous trouverez ci-joint à nouveau le syllabus pour EPS 1. Attention, il est susceptible de changer en fin de quadri, mais de manière marginale (et vous en serez informés)

Bon travail à tou(te)s

Bruno Frère