2021-2022 / SOCI0078-2

Questions complémentaires de sociologie

Durée

45h Th, 15h Pr

Nombre de crédits

 Bachelier en sciences humaines et sociales6 crédits 
 Bachelier en sciences humaines et sociales (Nouveau programme)5 crédits 
 Bachelier en sociologie et anthropologie6 crédits 
 Cours supplémentaires destinés aux étudiants d'échange - Erasmus (Faculté des Sciences sociales)6 crédits 

Enseignant

Jean-François Guillaume

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours de Questions complémentaires de sociologie (QCS) a pour finalité de familiariser les étudiants à une démarche d'analyse d'un fait social. Pour ce faire, les étudiants prendront appui sur les apports des cours d'Initiation à la méthodologie des sciences sociales et de Sociologie.
Les activités d'apprentissage prévues dans le cours de QCS amèneront les étudiants à porter un « autre » regard sur le monde social et plus particulièrement, sur des situations de la vie quotidienne, à exercer un regard critique sur la façon dont on parle de ce monde ou la façon dont on le présente. Cet apprentissage suppose d'entretenir une méfiance méthodique à l'égard des propositions de bon sens, des idées toutes faites ou des prises de position idéologique.
Cette partie de la formation partira d'exercices basés sur des comptes rendus d'observations de situations de la vie quotidienne, d'une analyse d'un phénomène social (les manières d'être à la plage) et de documents présentant un état des lieux statistiques de ce phénomène social, pour permettre à chacun de s'approprier la notion de « rupture épistémologique ». La réflexion se centrera sur le premier acte de la démarche scientifique identifié dans le Manuel de recherche en sciences sociales de Luc Van Campenhoudt et Raymond Quivy (avec la collaboration de Jacques Marquet) publié chez Dunod en 2011 (4e édition). Il ne s'agira pas d'entrer dans les étapes de la recherche en sciences sociales (cela a été fait dans le cadre du cours d'Initiation à la méthodologie des sciences sociales), mais d'apprendre à tirer les conséquences du fait que « lorsque nous abordons l'étude d'un sujet quelconque, notre esprit n'est pas vierge ; il est chargé d'un amoncellement d'images, de croyances, d'aspirations, de schémas d'explication plus ou moins inconscients, de souvenirs d'expériences agréables ou douloureuses, à la fois culturelles et personnelles, qui préformatent notre approche de ce sujet » (Van Campenhoudt et al., 2011 : 18).

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Le cours vise à développer les capacités suivantes :

  • observer l'organisation spatiale d'un contexte donné ;
  • rédiger un compte-rendu des faits observés qui tende vers l'objectivité (pas de jugement de valeur, pas d'énoncé prescriptif,...) et qui respecte la chronologie des faits observés ;
  • identifier les effets induits par l'organisation spatiale de ce contexte sur le déroulement des échanges entre les personnes, et rédiger un rapport écrit à ce propos ;
  • identifier les règles qui, dans le contexte observé, organisent les échanges entre les personnes, et rédiger un rapport écrit à ce propos ;
  • identifier les moments de désaccord ou de conflit qui surviennent entre les personnes dans le contexte observé, et rédiger un rapport écrit à ce propos ;
  • identifier dans des traces écrites (comptes rendus d'observation rédigés par des étudiants des années précédentes ; articles de presse ; commentaires de lecteurs sur des forums de presse ; etc.), ce qui relève d'un défaut de « rupture épistémologique », et expliquer en quoi les affirmations retenues posent question ;
  • extraire une information pertinente de données présentes dans un document contenant des informations statistiques.

Savoirs et compétences prérequis

Maîtrise de la langue française. Capacité de recherche d'informations (Internet, bibliothèque, etc.).

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les séances de cours seront basées sur la résolution de questions ou de problèmes relatifs aux manières d'être et de faire à la plage. Les étudiants disposeront pour ce faire d'un support écrit reprenant l'énoncé des problèmes, les éléments théoriques utiles pour leur résolution, des références bibliographiques complémentaires.
Un support de cours spécifique est dédié à l'analyse des documents statistiques.
En plus des problèmes abordés durant le cours, plusieurs travaux individuels constitueront la base d'une évaluation formative. Ces travaux devront être rédigés dans les délais annoncés durant le cours.
Des travaux d'investigation sur le terrain retenu seront organisés : ils constitueront la base du rapport individuel d'analyse (voir modalités d'évaluation).

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Cours donné exclusivement en présentiel


Explications complémentaires:

Résolution collective de situations-problèmes.
La présence des étudiants est nécessaire, compte tenu de la démarche mise en œuvre. Un apprentissage à distance reste possible sur base du support de cours et des documents qui seront transmis durant les séances.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Un syllabus actualisé est mis à disposition des étudiants. Les versions des années antérieures ne sont donc plus d'actualité.
Des travaux individuels seront réalisés en-dehors des séances du cours. Ils seront rentrés dans les délais annoncés.
Chacun de ces travaux fera l'objet d'un feedback général : ce feedback sera transmis aux étudiants via MyULg. Les feedbacks contiendront de précieuses indications pour l'évaluation certificative finale : les erreurs commises par les étudiants dans les réponses à la question posée seront présentées, commentées et exploitées. De nouvelles questions seront formulées ; elles pourront être utilisées pour l'évaluation finale.
Dans le cadre du cours de Questions complémentaires de sociologie, il ne s'agira pas de procéder à une présentation systématique d'un paradigme théorique. Il sera davantage question de mobiliser une série d'outils qui permettent d'établir la distance nécessaire pour envisager « autrement » les échanges sociaux.
La démarche d'apprentissage repose sur certaines des propositions tirées des ouvrages suivants :
BAJOIT, Guy, 2003, Le changement social. Approche sociologique des sociétés occidentales contemporaines, Armand Colin, Cursus.
DURKHEIM, Emile, 1893, De la division du travail social, Paris, PUF, 1967, 8ème édition.
GIDDENS, Anthony, 1987, La constitution de la société, Paris, PUF.
GOFFMAN, Erving, 1974, Les rites d'interaction, Paris, Les Editions de Minuit.
KAUFMANN, Jean-Claude, 1998, Corps de femmes, regards d'hommes. Sociologie des seins nus, Nathan, Pocket.
MEAD, George Herbert Mead, 1963, L'esprit, le soi et la société, Paris, PUF (traduit de l'anglais par Cazeneuve J., Kaelin E. et Thibault G.) - version originale : Mind, Self and Society from the Standpoint of a Social Behaviorist, Chicago, The University of Chicago Press, 1934.
SCHUTZ, Alfred, 1962, Collected Papers Collected Papers. Tome 1. The Problem of Social Reality, The Hague, Martinus Nijhoff
SCHUTZ, Alfred, 1964, Collected Papers. Tome 2. Studies in Social Theory, The Hague, Martinus Nijhof.
SCHUTZ, Alfred, 1987, Le chercheur et le quotidien, Paris, Méridiens Klincksieck, Sociétés.

Modalités d'évaluation et critères

Examen(s) en session

Toutes sessions confondues

- En présentiel

évaluation écrite ( questions ouvertes )

- En distanciel

évaluation écrite ( questions ouvertes )

Travail à rendre - rapport


Explications complémentaires:

Toutes sessions confondues :
- En présentiel
évaluation écrite ( questions ouvertes ) ET travail à rendre
- En distanciel
évaluation écrite ( questions ouvertes ) ET travail à rendre
- Si évaluation en "hybride"
préférence en distanciel

Explications complémentaires:
La prestation de chaque étudiant sera évaluée sur base d'une note de 200 pts répartis comme suit.
Sur 60 pts : avoir rédigé les travaux demandés durant les séances de cours (1 compte rendu d'observations à concurrence de 10 pts ; 1 analyse d'un tableau statistique à concurrence de 10 pts ; 8 évaluations formatives à concurrence de 5 pts pour chacune des évaluations réalisées).
Pour ces travaux, le contenu ne fera pas l'objet d'une évaluation sommative. Les points seront acquis pour l'étudiant qui aura réalisé les travaux et les aura remis endéans les délais annoncés et en suivant les consignes annoncées.
Sur 120 pts : avoir rédigé un rapport d'analyse des observations réalisées sur l'objet imposé.
La présentation de ce rapport devra nécessairement comporter un schéma de l'organisation spatiale du contexte observé, la description des effets structurels induits par cette organisation spatiale, la description des règles ou codes de conduite propres au contexte observé, les référence d'un article scientifique dédié à la thématique retenue, la formulation de pistes de réflexion ou d'hypothèses sur les préoccupations qui ont inspiré ou qui inspirent l'organisation spatiale de ce contexte et la régulation des activités et des échanges humaisn qui y ont cours.
Si le rapport ne contient pas l'un de ces éléments, il sera sanctionné d'une note de zéro.
Sur 120 pts : une interrogation écrite. Il s'agira, au départ de brefs comptes-rendus de situations quotidiennes, de « problématiser », c'est-à-dire de soulever un ensemble cohérent de questions, de proposer des hypothèses sur ce qui, dans chacune des situations présentées, semble « faire problème ».
Des exemples de questions posées à l'examen sont placés dans le syllabus. Certains d'entre eux seront exploités durant les séances du cours.
La qualité des apports sociologiques du rapport d'analyse et de l'interrogation écrite sera évaluée en tenant compte des critères suivants (par ordre décroissant d'importance) :

  • l'exactitude et la précision du contenu sociologique (les notions utilisées seront correctement appréhendées et définies) ;
  • l'intégration des différentes notions utilisées dans une analyse globale (l'évaluation sera plus favorable si l'étudiant a procédé à une articulation des différentes notions, plutôt qu'à une succession de constats sans lien apparent) ;
  • la finesse et l'originalité de l'analyse présentée.
L'interrogation écrite comprendra quatre questions lors des sessions de janvier et d'août-septembre.

Stage(s)

Pas de stage, mais des exercices pratiques d'observation.

Remarques organisationnelles

Les étudiants doivent disposer du support écrit (soit sous format papier, soit sous format électronique) durant les séances de cours.

Contacts

Jean-François Guillaume, Professeur. 04/366.35.03 Jean-Francois.Guillaume@uliege.be Bureau 1.90 (Bâtiment B31, Faculté de Droit, Sart Tilman).