2021-2022 / SEMI0735-1

Dialogue social et nouvelles formes d'emploi

Durée

30h Th

Nombre de crédits

 Master en sciences de gestion, à finalité (Management des organisations et des systèmes en transition)5 crédits 
 Master en gestion des ressources humaines, à finalité (Management des organisations et des systèmes en transition)5 crédits 

Enseignant

Grégory Jemine, Frédéric Naedenoen

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le séminaire vise à approcher la concertation sociale, entendue comme un processus de négociation entre organisations patronales, organisations syndicales, et le gouvernement, ainsi qu'à interroger ses liens avec les évolutions du marché du travail et de l'emploi. En Belgique, la concertation sociale est fortement instituée au-travers de multiples niveaux (interprofessionnel, sectoriel, entreprise) et d'organes qui régulent de multiples domaines des relations de travail. Cependant, cette concertation sociale est également fortement remise en question suite à de nombreuses évolutions sociétales - digitalisation et nouvelles technologies, formes alternatives de représentation des travailleurs, nouvelles exigences générationnelles, perte de sens du combat syndical, affaiblissement de la capacité de régulation des organisations syndicales et des représentants patronaux, etc. Dès lors, la question du « renouveau du dialogue social » est aujourd'hui fondamentale. En parallèle, le développement rapide de nouvelles formes d'emploi (travail au projet, travail de plateforme, portage salarial, freelancers, etc.) qui viennent concurrencer l'emploi salarié « classique » pose de nombreuses questions aux organisations syndicales et patronales traditionnelles.
Le cours visera dès lors à décrypter les enjeux des transformations contemporaines, en particulier les nouvelles formes d'emploi, pour le dialogue social tel qu'il se pratique en Belgique. L'accent sera plus particulièrement mis sur le dialogue social sectoriel, ainsi que sur ses répercussions dans les entreprises et les organisations. Les participants au séminaire seront invités à se familiariser avec les acteurs et les organes du dialogue social (représentants patronaux, délégués, permanents, nouveaux acteurs, commissions paritaires, etc.) ainsi que ses outils et ses pratiques (information, consultation, négociation, accords, conventions collectives de travail, etc.), puis à explorer empiriquement les implications des nouvelles formes d'emploi pour les partenaires sociaux.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

- Se familiariser avec les organes, processus et acteurs de la concertation sociale en Belgique
- Comprendre les nouvelles formes d'emploi dans leur complexité et appréhender leurs enjeux sociaux et RH
- Mener un travail d'investigation individuel sur un secteur d'activité en transformation
Ce cours contribue aux attendus d'apprentissages suivants :
ILO-1 : Renforcer ses connaissances et sa compréhension des disciplines de gestion ainsi que son contexte juridique, politique et social.
ILO-2 : Acquérir les connaissances et la compréhension de l'une des disciplines de spécialisation ou approfondir sa connaissance du domaine de spécialisation par l'effectuation d'un premier Master de niveau universitaire.
ILO-4 : Rechercher de manière autonome et méthodique l'information nécessaire à la résolution d'un problème de gestion transversal et complexe.
ILO-9 : développer son sens critique (argumentation).
ILO-10 : développer une vision globale transversale. 
ILO-11 : être créatif dans la conception de solutions.
ILO-12 : communiquer oralement d'une manière professionnelle.
ILO-13 : communiquer par écrit d'une manière professionnelle.
ILO-14 : face à une problématique de gestion, proposer des solutions éthiques, socialement responsables et respectueuses des principes de bonne gouvernance.

Savoirs et compétences prérequis

Connaissances de base de l'entreprise et de la gestion des ressources humaines, telles que dispensées dans des cours de bachelier.
Avoir suivi au préalable le cours « Nouvelles formes d'emploi et nouvelles formes d'organisation » (GRHO0011-5) est un atout pour la participation au séminaire, mais n'est pas indispensable.

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les premières séances viseront à préciser quelques éléments conceptuels et de cadrage. Ensuite, les séances ultérieures feront intervenir des professionnels du monde extérieur (représentants syndicaux et patronaux). Le séminaire laissera une large place au travail de terrain réalisé individuellement par les étudiants auprès d'acteurs concernés par les thématiques du cours (travailleurs atypiques, représentants syndicaux et patronaux, nouveaux collectifs de travail, etc.)

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Combinaison d'activités d'apprentissage en présentiel et en distanciel


Explications complémentaires:

Les séances de cours pourront se donner en présentiel ou à distance en fonction du nombre de participants et des conditions sanitaires du moment.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Les supports utilisés pendant les séances de cours seront mis à disposition des étudiants à la fin de chaque séance.
Lectures conseillées :
Bureau, M.-C., & Corsani, A. (2018). Collective actions on the margins of the salariat. Transfer: European Review of Labour and Research, 24(3), 279-295. https://doi.org/10.1177/1024258918775505
Cappelli, P., & Keller, J. (2013). Classifying Work in the New Economy. Academy of Management Review, 38(4), 575-596. https://doi.org/10.5465/amr.2011.0302
De Stefano, V. (2015). The Rise of the "Just-in-Time Workforce": On-Demand Work, Crowd Work and Labour Protection in the "Gig-Economy." SSRN Electronic Journal. https://doi.org/10.2139/ssrn.2682602
Drahokoupil, J., & Piasna, A. (2019). Work in the Platform Economy: Deliveroo Riders in Belgium and the SMart Arrangement. SSRN Electronic Journal. https://doi.org/10.2139/ssrn.3316133
Gramano, E., & Gaudio, G. (2019). 'New trade union strategies for new forms of employment': Focus on Italy. European Labour Law Journal, 10(3), 240-253.
Heery, E. (2002). Partnership versus organising: alternative futures for British trade unionism. Industrial Relations Journal, 33(1), 20-35.
Mandl, I. (2017). Examining emerging new employment forms and potential positive and negative effects on working and employment conditions. Administration, 65(4), 11-20.
Pazaitis, A., Kostakis, V., & Bauwens, M. (2017). Digital economy and the rise of open cooperativism: The case of the Enspiral Network. Transfer: European Review of Labour and Research, 23(2), 177-192. https://doi.org/10.1177/1024258916683865
Pichault, F., & McKeown, T. (2019). Autonomy at work in the gig economy: analysing work status, work content and working conditions of independent professionals. New Technology, Work and Employment, 34(1), 59-72.

Modalités d'évaluation et critères

Travail à rendre - rapport

Autre : Présentation orale


Explications complémentaires:

L'évaluation consistera en un travail de recherche individuel réalisé par les étudiants sur un secteur d'activité dont le dialogue social est en transformation suite à l'émergence de nouvelles formes d'emploi. Le travail comprendra une revue de la littérature sur ces sujets ainsi que des entretiens réalisés avec des acteurs sectoriels (permanents syndicaux, représentants patronaux, nouveaux acteurs, etc.) et du monde de l'entreprise.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Un agenda détaillé des séances vous sera présenté au premier cours. Les modalités pratiques d'organisation du cours sont susceptibles de varier en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.
Le premier cours se donnera le mercredi 22 septembre.

Contacts

Grégory JEMINE (gjemine@uliege.be)
Frédéric NAEDENOEN (fnaedenoen@uliege.be)