2021-2022 / PHYL0320-6

Physiologie générale

Partie théorique

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Durée

Partie théorique : 25h Th
Travaux pratiques pour sciences biomédicales : 10h SEM

Nombre de crédits

 Bachelier en sciences biomédicales4 crédits 

Enseignant

Partie théorique : Didier Cataldo
Travaux pratiques pour sciences biomédicales : Didier Cataldo

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Enseignant : D. Cataldo, Professeur
La Physiologie Générale est définie comme étant l'étude des propriétés communes à toutes les cellules et par extension à tous les êtres vivants.
Parmi ces propriétés communes, on retrouve les grandes voies du métabolisme (unité biochimique des êtres vivants) déjà abordées en Biochimie Générale. D'autre part, les êtres vivants ont la capacité de garder constant un environnement intérieur, de manière à maintenir favorables les conditions des réactions biochimiques. Le cours de Physiologie Générale traite donc de l'étude des mécanismes communs aux êtres vivants leur permettant de garder un environnement interne constant. Cette capacité est appelée homéostasie.
Dès lors, l'homéostasie recouvre la possibilité pour une cellule de percevoir une information concernant son environnement ou une modification de ce dernier et éventuellement d'y répondre de manière adaptée. Or, toutes les cellules d'un organisme ne sont pas identiques. Elles assurent toutes des fonctions particulières. Il apparaît dès lors que d'une part, on peut avoir des conditions internes légèrement différentes d'un type cellulaire à l'autre et d'autre part, que les informations atteignant les cellules sont très nombreuses. Une intégration des signaux et des réponses cellulaires est donc nécessaire en permanence. L'étude de cette intégration est également l'objet du cours de Physiologie Générale.
Sur le plan conceptuel, la régulation de l'environnement intérieur implique : 1) la détection d'une modification de celui-ci par divers systèmes senseurs, 2) la transmission de l'information depuis le senseur jusqu'à un centre intégrateur, 3) une réponse appropriée de la part du centre intégrateur, réponse directe ou qui est réalisée via un centre effecteur après une nouvelle étape de transmission. Une telle approche souligne l'importance des limitations physiques de l'environnement contrôlé. Ainsi, c'est au niveau de la membrane cellulaire que la plupart des mécanismes de détection (récepteur) et effecteurs (sécrétion, flux ioniques,..) sont réalisés.
Les objectifs généraux de ce cours sont donc :
1. Comprendre la nécessité de maintenir constant l'environnement intérieur qui peut être différent selon le compartiment cellulaire considéré (lysosomes, noyau, ...).
2. Comprendre comment les molécules se déplacent à l'échelle d'un compartiment et au travers d'une membrane biologique.
3. Comprendre les répercussions sur la plan osmotique de la diffusion des molécules.
4. Comprendre que le phénomène d'osmose au niveau d'une cellule associé à la concentration de molécules plasmatiques lui impose de rendre sa membrane imperméante au sodium.
5. Comprendre quelles sont les conséquences au plan électrique d'une répartition inhomogène de différentes espèces ioniques de part et d'autre d'une membrane biologique.
6. Appréhender comment les êtres vivants ont mis à profit l'existence d'un potentiel membranaire qui est utilisé à des fins de signalisation, notamment au niveau du système nerveux.

Partie théorique

Enseignant : D. Cataldo, Professeur
La Physiologie Générale est définie comme étant l'étude des propriétés communes à toutes les cellules et par extension à tous les êtres vivants.
Parmi ces propriétés communes, on retrouve les grandes voies du métabolisme (unité biochimique des êtres vivants) déjà abordées en Biochimie Générale. D'autre part, les êtres vivants ont la capacité de garder constant un environnement intérieur, de manière à maintenir favorables les conditions des réactions biochimiques. Le cours de Physiologie Générale traite donc de l'étude des mécanismes communs aux êtres vivants leur permettant de garder un environnement interne constant. Cette capacité est appelée homéostasie.
Dès lors, l'homéostasie recouvre la possibilité pour une cellule de percevoir une information concernant son environnement ou une modification de ce dernier et éventuellement d'y répondre de manière adaptée. Or, toutes les cellules d'un organisme ne sont pas identiques. Elles assurent toutes des fonctions particulières. Il apparaît dès lors que d'une part, on peut avoir des conditions internes légèrement différentes d'un type cellulaire à l'autre et d'autre part, que les informations atteignant les cellules sont très nombreuses. Une intégration des signaux et des réponses cellulaires est donc nécessaire en permanence. L'étude de cette intégration est également l'objet du cours de Physiologie Générale.
Sur le plan conceptuel, la régulation de l'environnement intérieur implique : 1) la détection d'une modification de celui-ci par divers systèmes senseurs, 2) la transmission de l'information depuis le senseur jusqu'à un centre intégrateur, 3) une réponse appropriée de la part du centre intégrateur, réponse directe ou qui est réalisée via un centre effecteur après une nouvelle étape de transmission. Une telle approche souligne l'importance des limitations physiques de l'environnement contrôlé. Ainsi, c'est au niveau de la membrane cellulaire que la plupart des mécanismes de détection (récepteur) et effecteurs (sécrétion, flux ioniques,..) sont réalisés.
Les objectifs généraux de ce cours sont donc :
1. Comprendre la nécessité de maintenir constant l'environnement intérieur qui peut être différent selon le compartiment cellulaire considéré (lysosomes, noyau, ...).
2. Comprendre comment les molécules se déplacent à l'échelle d'un compartiment et au travers d'une membrane biologique.
3. Comprendre les répercussions sur la plan osmotique de la diffusion des molécules.
4. Comprendre que le phénomène d'osmose au niveau d'une cellule associé à la concentration de molécules plasmatiques lui impose de rendre sa membrane imperméante au sodium.
5. Comprendre quelles sont les conséquences au plan électrique d'une répartition inhomogène de différentes espèces ioniques de part et d'autre d'une membrane biologique.
6. Appréhender comment les êtres vivants ont mis à profit l'existence d'un potentiel membranaire qui est utilisé à des fins de signalisation, notamment au niveau du système nerveux.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Enseignant : D. Cataldo, Professeur
La Physiologie Générale est définie comme étant l'étude des propriétés communes à toutes les cellules et par extension à tous les êtres vivants.
Parmi ces propriétés communes, on retrouve les grandes voies du métabolisme (unité biochimique des êtres vivants) déjà abordées en Biochimie Générale. D'autre part, les êtres vivants ont la capacité de garder constant un environnement intérieur, de manière à maintenir favorables les conditions des réactions biochimiques. Le cours de Physiologie Générale traite donc de l'étude des mécanismes communs aux êtres vivants leur permettant de garder un environnement interne constant. Cette capacité est appelée homéostasie.
Dès lors, l'homéostasie recouvre la possibilité pour une cellule de percevoir une information concernant son environnement ou une modification de ce dernier et éventuellement d'y répondre de manière adaptée. Or, toutes les cellules d'un organisme ne sont pas identiques. Elles assurent toutes des fonctions particulières. Il apparaît dès lors que d'une part, on peut avoir des conditions internes légèrement différentes d'un type cellulaire à l'autre et d'autre part, que les informations atteignant les cellules sont très nombreuses. Une intégration des signaux et des réponses cellulaires est donc nécessaire en permanence. L'étude de cette intégration est également l'objet du cours de Physiologie Générale.
Sur le plan conceptuel, la régulation de l'environnement intérieur implique : 1) la détection d'une modification de celui-ci par divers systèmes senseurs, 2) la transmission de l'information depuis le senseur jusqu'à un centre intégrateur, 3) une réponse appropriée de la part du centre intégrateur, réponse directe ou qui est réalisée via un centre effecteur après une nouvelle étape de transmission. Une telle approche souligne l'importance des limitations physiques de l'environnement contrôlé. Ainsi, c'est au niveau de la membrane cellulaire que la plupart des mécanismes de détection (récepteur) et effecteurs (sécrétion, flux ioniques,..) sont réalisés.
Les objectifs généraux de ce cours sont donc :
1. Comprendre la nécessité de maintenir constant l'environnement intérieur qui peut être différent selon le compartiment cellulaire considéré (lysosomes, noyau, ...).
2. Comprendre comment les molécules se déplacent à l'échelle d'un compartiment et au travers d'une membrane biologique.
3. Comprendre les répercussions sur la plan osmotique de la diffusion des molécules.
4. Comprendre que le phénomène d'osmose au niveau d'une cellule associé à la concentration de molécules plasmatiques lui impose de rendre sa membrane imperméante au sodium.
5. Comprendre quelles sont les conséquences au plan électrique d'une répartition inhomogène de différentes espèces ioniques de part et d'autre d'une membrane biologique.
6. Appréhender comment les êtres vivants ont mis à profit l'existence d'un potentiel membranaire qui est utilisé à des fins de signalisation, notamment au niveau du système nerveux.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

- Pouvoir expliquer comment la structure d'une cellule est maintenue constante alors que celle-ci effectue un travail spécialisé (perméabilité de la membrane plasmique, régulation du volume cellulaire, contraction musculaire, conduction de l'influx nerveux...)
- Pouvoir donner une interprétation moléculaire de phénomènes caractérisant les organismes vivants
- Pouvoir donner une vue globale de la complexité du système de coordination existant entre les systèmes cellulaires constituant un organisme.
- Pouvoir décrire les relations existant entre certaines séquences métaboliques de l'organisme et les propriétés de l'environnement.
- Pouvoir utiliser l'ensemble des connaissances acquises pour aborder avec fruit l'étude de la Physiologie Humaine.

Partie théorique

- Pouvoir expliquer comment la structure d'une cellule est maintenue constante alors que celle-ci effectue un travail spécialisé (perméabilité de la membrane plasmique, régulation du volume cellulaire, contraction musculaire, conduction de l'influx nerveux...)
- Pouvoir donner une interprétation moléculaire de phénomènes caractérisant les organismes vivants
- Pouvoir donner une vue globale de la complexité du système de coordination existant entre les systèmes cellulaires constituant un organisme.
- Pouvoir décrire les relations existant entre certaines séquences métaboliques de l'organisme et les propriétés de l'environnement.
- Pouvoir utiliser l'ensemble des connaissances acquises pour aborder avec fruit l'étude de la Physiologie Humaine.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

- Pouvoir expliquer comment la structure d'une cellule est maintenue constante alors que celle-ci effectue un travail spécialisé (perméabilité de la membrane plasmique, régulation du volume cellulaire, contraction musculaire, conduction de l'influx nerveux...)
- Pouvoir donner une interprétation moléculaire de phénomènes caractérisant les organismes vivants
- Pouvoir donner une vue globale de la complexité du système de coordination existant entre les systèmes cellulaires constituant un organisme.
- Pouvoir décrire les relations existant entre certaines séquences métaboliques de l'organisme et les propriétés de l'environnement.
- Pouvoir utiliser l'ensemble des connaissances acquises pour aborder avec fruit l'étude de la Physiologie Humaine.

Savoirs et compétences prérequis

- En amont: Biologie, Chimie, Physique et Biochimie.
- En aval, relations avec cours ultérieurs: Biochimie Humaine, Physiologie Humaine, Eléments de Pathologie

Partie théorique

- En amont: Biologie, Chimie, Physique et Biochimie.
- En aval, relations avec cours ultérieurs: Biochimie Humaine, Physiologie Humaine, Eléments de Pathologie

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

- En amont: Biologie, Chimie, Physique et Biochimie.
- En aval, relations avec cours ultérieurs: Biochimie Humaine, Physiologie Humaine, Eléments de Pathologie

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les cours théoriques sont donnés de manière ex-cathedra en amphithéâtre ou en ligne. Deux séances de travaux pratiques sont organisées dans toutes les sections en ligne ou en présentiel. La première séance est consacrée à l'enregistrement de potentiels d'action dans diverses circonstances et la seconde séance est consacrée à l'étude fonctionnelle d'une jonction neuro-musculaire. A la fin de chaque séance, les groupes d'étudiants doivent remettre un rapport commun au groupe qui sera évalué.

Partie théorique

Les cours théoriques sont donnés de manière ex-cathedra en amphithéâtre. Deux séances de travaux pratiques sont dans toutes les sections. La première séance est consacrée à l'enregistrement de potentiels d'action dans diverses circonstances et la seconde séance est consacrée à l'étude fonctionnelle d'une jonction neuro-musculaire. A la fin de chaque séance, les groupes d'étudiants doivent remettre un rapport commun au groupe qui sera évalué.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Les cours théoriques sont donnés de manière ex-cathedra en amphithéâtre. Deux séances de travaux pratiques sont dans toutes les sections. La première séance est consacrée à l'enregistrement de potentiels d'action dans diverses circonstances et la seconde séance est consacrée à l'étude fonctionnelle d'une jonction neuro-musculaire. A la fin de chaque séance, les groupes d'étudiants doivent remettre un rapport commun au groupe qui sera évalué.<br /><br /> Les cours théoriques sont donnés de manière ex-cathedra en amphithéâtre. Deux séances de travaux pratiques sont dans toutes les sections. La première séance est consacrée à l'enregistrement de potentiels d'action dans diverses circonstances et la seconde séance est consacrée à l'étude fonctionnelle d'une jonction neuro-musculaire. A la fin de chaque séance, les groupes d'étudiants doivent remettre un rapport commun au groupe qui sera évalué.

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

I. Introduction générale, l'homéostasie.
1. La notion d'homéostasie du milieu intérieur.
II. Les bases physico-chimiques de la régulation intérieure.
2. Diffusion et perméabilité membranaire. 3. Pression osmotique et mouvements de l'eau.
III. Les canaux ioniques et les membranes excitables.
4. Les canaux ioniques. 5.Conséquences électriques des gradients ioniques. 6. Les propriétés électriques passives des membranes. 7. Génération et propagation du potentiel d'action. 8. La diversité des canaux ioniques.
IV. Les transports de solutés.
9. L'énergie du potentiel électrochimique et les mécanismes de transport. 10. Le transport passif de solutés. 11. Le transport actif.
V. La transduction du message. 
12. Le couple ligand-récepteur - Les seconds messagers.

Partie théorique

I. Introduction générale, l'homéostasie.
1. La notion d'homéostasie du milieu intérieur.
II. Les bases physico-chimiques de la régulation intérieure.
2. Diffusion et perméabilité membranaire. 3. Pression osmotique et mouvements de l'eau.
III. Les canaux ioniques et les membranes excitables.
4. Les canaux ioniques. 5.Conséquences électriques des gradients ioniques. 6. Les propriétés électriques passives des membranes. 7. Génération et propagation du potentiel d'action. 8. La diversité des canaux ioniques.
IV. Les transports de solutés.
9. L'énergie du potentiel électrochimique et les mécanismes de transport. 10. Le transport passif de solutés. 11. Le transport actif.
V. La transduction du message. 
12. Le couple ligand-récepteur - Les seconds messagers.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

I. Introduction générale, l'homéostasie.

1. La notion d'homéostasie du milieu intérieur.
II. Les bases physico-chimiques de la régulation intérieure.
2. Diffusion et perméabilité membranaire. 3. Pression osmotique et mouvements de l'eau.
III. Les canaux ioniques et les membranes excitables.
4. Les canaux ioniques. 5.Conséquences électriques des gradients ioniques. 6. Les propriétés électriques passives des membranes. 7. Génération et propagation du potentiel d'action. 8. La diversité des canaux ioniques.
IV. Les transports de solutés.
9. L'énergie du potentiel électrochimique et les mécanismes de transport. 10. Le transport passif de solutés. 11. Le transport actif.
V. La transduction du message. 
12. Le couple ligand-récepteur - Les seconds messagers.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Des notes de cours sont disponibles de manière électronique (fichier déposé sur eCampus). Les étudiants disposeront du cours complet dès le début d'année, avant que le cours oral ne débute. Ils auront également accès aux fichiers informatiques des illustrations du cours oral, au fur et à mesure que ce dernier est dispensé. Tous les livres, d'édition récente, décrivant la Physiologie Générale ou de la Physiologie Cellulaire constituent une aide éventuelle à la compréhension du cours théorique.

Partie théorique

Des notes de cours sont disponibles de manière électronique (fichier déposé sur eCampus). Les étudiants disposeront du cours complet dès le début d'année, avant que le cours oral ne débute. Ils auront également accès aux fichiers informatiques des illustrations du cours oral, au fur et à mesure que ce dernier est dispensé. Tous les livres, d'édition récente, décrivant la Physiologie Générale ou de la Physiologie Cellulaire constituent une aide éventuelle à la compréhension du cours théorique.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Des notes de cours sont disponibles de manière électronique (fichier déposé sur eCampus). Les étudiants disposeront du cours complet dès le début d'année, avant que le cours oral ne débute. Ils auront également accès aux fichiers informatiques des illustrations du cours oral, au fur et à mesure que ce dernier est dispensé. Tous les livres, d'édition récente, décrivant la Physiologie Générale ou de la Physiologie Cellulaire constituent une aide éventuelle à la compréhension du cours théorique.

Modalités d'évaluation et critères

Toutes sessions confondues :

- En présentiel

évaluation écrite ( QCM, questions ouvertes )

- En distanciel

évaluation écrite ( QCM, questions ouvertes )

- Si évaluation en "hybride"

préférence en présentiel


Explications complémentaires:

L'examen porte sur le cours théorique ainsi que sur les aspects développés aux cours des séances de travaux pratiques. Examen écrit constitué d'un questionnaire à choix multiples (QCM) avec coefficients de certitude, de questions ouvertes à réponses courtes et longues. Une ou plusieurs questions porteront sur les séances de travaux pratiques.
Les examens prendront place en ligne ou en présentiel. 

Partie théorique

L'examen porte sur le cours théorique ainsi que sur les aspects développés aux cours des séances de travaux pratiques. Examen écrit constitué d'un questionnaire à choix multiples (QCM) avec coefficients de certitude, de questions ouvertes à réponses courtes et longues. Une ou plusieurs questions porteront sur les séances de travaux pratiques.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Toutes sessions confondues :

- En présentiel

évaluation écrite ( QCM, questions ouvertes )

- En distanciel

évaluation écrite ( QCM, questions ouvertes )

- Si évaluation en "hybride"

préférence en présentiel


Explications complémentaires:

L'examen porte sur le cours théorique ainsi que sur les aspects développés aux cours des séances de travaux pratiques. Examen écrit constitué d'un questionnaire à choix multiples (QCM) avec coefficients de certitude, de questions ouvertes à réponses courtes et longues. Une ou plusieurs questions porteront sur les séances de travaux pratiques.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

L'ensemble des ressources (diapositives montrées au cours et syllabus) sont disponibles sur le portail eCampus dédié à cet enseignement. Une présence est obligatoire à 60% des séances de travaux pratiques. Cette présence obligatoire est assouplie en 2020-2021 en raison du contexte. 

Partie théorique

L'ensemble des ressources (diapositives montrées au cours et syllabus) sont disponibles sur le portail eCampus dédié à cet enseignement. Une présence est obligatoire à 60% des séances de travaux pratiques.

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

L'ensemble des ressources (diapositives montrées au cours et syllabus) sont disponibles sur le portail eCampus dédié à cet enseignement. Une présence est obligatoire à 60% des séances de travaux pratiques.

Contacts

Adresse ULg : Professeur Didier Cataldo Tour de Pathologie (B23) 3ème étage
Tél : 04/366.25.21 Christel Péqueux Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 22 17 Couriel : C.Pequeux@uliege.be 
Laurence Delacroix Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 25 02 Couriel : ldelacroix@uliege.be 
Jessical Thys Secrétaire Tél ULg : 32 4 366 59 50 Couriel : jessica.thys@uliege.be 

Partie théorique

Adresse ULg : Professeur Didier Cataldo Tour de Pathologie (B23) 3ème étage
Tél : 04/366.25.21 Christel Péqueux Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 22 17 Couriel : C.Pequeux@uliege.be 
Laurence Delacroix Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 25 02 Couriel : ldelacroix@uliege.be 
Jessical Thys Secrétaire Tél ULg : 32 4 366 59 50 Couriel : jessica.thys@uliege.be 

Travaux pratiques pour sciences biomédicales

Adresse ULg : Professeur Didier Cataldo Tour de Pathologie (B23) 3ème étage
Tél : 04/366.25.21 Christel Péqueux Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 22 17 Couriel : C.Pequeux@uliege.be 
Laurence Delacroix Chef de travaux Tél. Ulg 32 4 366 25 02 Couriel : ldelacroix@uliege.be 
Jessical Thys Secrétaire Tél ULg : 32 4 366 59 50 Couriel : jessica.thys@uliege.be