2021-2022 / PHIL0043-1

Logique et philosophie analytique

Durée

45h Th

Nombre de crédits

 Bachelier en philosophie5 crédits 

Enseignant

Bruno Leclercq

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au deuxième quadrimestre

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours comporte deux parties, l'une consacrée à la logique formelle et l'autre à la philosophie analytique.
La première partie (25h) poursuit et développe l'enseignement de la logique formelle proposé dans le cours de Logique et analyse des raisonnements (PHIL0042-1). L'accent est ici mis sur les méthodes syntaxiques (en particulier axiomatisation et déduction naturelle) et sur des préoccupations métalogiques (simplicité, consistance, correction, complétude). En outre, sont présentés quelques éléments de logiques non-classiques (qui violent certains des principes fondamentaux de la logique classique tels que le principe de bivalence, le principe du tiers-exclus, le principe de non-contradiction, le principe de généralisation existentielle, etc.) : logique intuitionniste, logique plurivalente, logique floue, logique libre, ....
L'introduction à la philosophie analytique (20h) comporte huit séances consacrées à autant d'étapes importantes du développement de la philosophie analytique. Sont ainsi abordés tour à tour les grandes figures ou les mouvements de pensée suivants : Gottlob Frege, Bertrand Russell, Ludwig Wittgenstein, Rudolf Carnap et le Cercle de Vienne, les philosophes du langage ordinaire (Ryle, Austin, Strawson), Willard Van Orman Quine, les débats contemporains sur le relativisme linguistique et le réalisme (Davidson, Kripke, Putnam), la philosophie de l'esprit (Smart et Place, Fodor, Dennett, Searle, P. et P. Churchland). Chacun de ces chapitres exige la lecture d'une série de textes fondateurs, lesquels feront l'objet spécifique de deux séances récapitulatives.
 
 
 
 

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

- Assimilation active de la conception syntaxique de la logique et de notions métalogiques;
- Découverte de systèmes logiques alternatifs à la logqiue classique;
- Maîtrise du développement historique général, des principales problématiques et des méthodes particulières de la philosophie analytique.
 

Savoirs et compétences prérequis

PHIL0042-1 Logique I

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Cours donné exclusivement en présentiel


Explications complémentaires:

2nd quadrimestre
Logique formelle : le mercredi de 9h à 11h (local A1/3/22).
Philosophie analytique : 10 vendredis de 9h à 11h (local A2/4/15).
 
 

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Pour la partie de logique formelle :
L. Bouquiaux et B. Leclercq, Logique formelle et argumentation, Bruxelles, De Boeck, 3ème édition, 2017.
Des notes seront fournies pour les notions métalogiques et les éléments de logique non-classique.
Des références complémentaires utiles sont :
P. Gochet et P. Gribomont, Logique (volume 1), Paris, Hermès, 1991 (3e éd. 1998). S. Haack, Deviant logic, Cambridge (Mass.), Cambridge University Press, 1974. G. Priest, An introduction to non-classical logic, Cambridge (Mass.), Cambridge University Press, 2008.

 
Pour la partie d'introduction à la philosophie analytique, l'ouvrage de référence est Bruno Leclercq, Introduction à la philosophie analytique, Bruxelles, De Boeck, 2008.
Pour l'examen, chaque étudiant devra travailler en détail l'un des textes suivants (au choice) : Frege G., «  Funktion und Begriff » (1891), trad. fr. «Fonction et concept», in Ecrits logiques et philosophiques, Paris, Le Seuil, Points, 1971, pp. 80-101   Frege G., « Über Sinn und Bedeutung » (1892), trad. fr. «Sens et dénotation», in Ecrits logiques et philosophiques, op. cit., pp. 102-126   Russell B., « On denoting » (1905), trad. fr. « De la dénotation », in Ecrits de logique philosophique, Paris, PUF, Epiméthée, 1989, pp. 203-218   Wittgenstein L., Tractatus logico-philosophicus (1921), trad. fr. Granger, Paris, Gallimard, Tel, 1993 Wittgenstein L., Philosophische Untersuchungen (1945-1946, publ. posthume 1953), Préface, §§ 1-30, trad. fr. Recherches philosophiques, Paris, Gallimard, 2004, pp. 21-43   Carnap R., Der logische Aufbau der Welt (1928), Préface, §§ 1-9, trad. fr. La construction logique du monde, Paris, Vrin, 2002, pp. 53-65   Carnap R., « Überwindung der Metaphysik durch logische Analyse der Sprache » (1932), trad. fr. « La science et la métaphysique devant l'analyse logique », Paris, Hermann, Actualités scientifiques et industrielles, vol. 172, 1934   Quine W.V.O., « On what there is » (1948), trad. fr. « De ce qui est », in Du point de vue logique, Paris, Vrin, 2003, pp. 25-48 Quine W.V.O., « Two dogmas of empiricism » 1951, trad. fr. « Les deux dogmes de l'empirisme », in Du point de vue logique, op. cit., pp. 49-81    Quine W.V.O., « Le mythe de la signification » (1961), in La philosophie analytique, actes du colloque de Royaumont, Paris, Les Ed. de Minuit, 1962, pp. 139-169   Austin J., How to do things with words (publ. posthume 1962), Première et deuxième conférences,trad. fr Quand dire, c'est faire, Paris, Le Seuil, 1970, pp. 37-56 Austin J., Sense and sensibilia  (publ. posthume 1962), Chap. 7, trad. fr. Le langage de la perception, Paris, Armand Colin, 1971, pp. 85-100   Sapir E., « The status of linguistics as a science » (1929), Language, vol. 5(4), 1929, pp. 207-214, trad. fr. « La place de la linguistique parmi les sciences », in Linguistique, Paris, Gallimard, 1968, p. 131-140 Whorf B.L., « Science and linguistics » (1940), Technology Review, vol. 42, pp. 229-231, trad. fr. Linguistique et anthropologie, Paris, Denoël/Gonthier, 1969 Davidson D., « On the very idea of a conceptual scheme » (1973), Proceedings and Addresses of the American Philosophical Association, vol. 47, pp. 5-20, trad. « Sur l'idée même de schème conceptuel » in Enquêtes sur la vérité et l'interprétation, Nîmes, Jacqueline Chambon, 1993, pp. 267-289 Kripke S., Naming and necessity (1972), revised edition, Oxford, Basil Blackwell, 1980, trad fr. La logique des noms propres, Paris, Editions de Minuit, 1982 Putnam H., « The meaning of "meaning" » (1975), trad. partielle « La signification de signification », in D. Fisette et P. Poirier (eds.), Philosophie de l'esprit. Problèmes et perspectives, pp. 41-83 [Rorty R., 1983, « Solidarity or objecticity ? », in M. Krausz, Relativism : interpretation and confrontation, University of Notre-Dame Press, 1989, trad. fr. « Solidarité ou objectivité ? », La pensée américaine contemporaine, Paris, Presses Universitaires de France, 1991, pp. 61-81] Dennett D., The intentional stance (1987), Chap.3, trad. fr. La stratégie de l'interprète, Paris, Gallimard, 1990, pp. 61-93       Searle J., Minds, brains and science (1984), Chap. 2, trad. fr. Du cerveau au savoir, Paris, Hermann, 1985, pp. 37-56

 
 
 
 
 
 

Modalités d'évaluation et critères

Examen(s) en session

Toutes sessions confondues

- En présentiel

évaluation écrite ( questions ouvertes ) ET évaluation orale


Explications complémentaires:

Examen écrit sur la partie de la logique formelle, examen oral sur la partie de philosophie analytique.
Les date et heure d'examen sont communiquées aux étudiants en temps utile. Pour des raisons d'équité, tous les étudiants devront se conformer à ces contraintes; sous aucun prétexte (même médical), l'examen ne sera réorganisé à un autre moment de la session.
 
 

Stage(s)

Remarques organisationnelles

La première séance de la partie "logique formelle" se tiendra e 9 février 2022 à 9h; la première séance de la partie "philosophie analytique" se tiendra le 11 février 2022 à 9h.
 

Contacts

Bruno Leclercq Département de Philosophie, bât. A1 (2ème étage) E-mail: B.Leclercq@uliege.be