2021-2022 / ARCH0593-1

Architecture, criminalité et territoire

Durée

40h Th

Nombre de crédits

 Master en criminologie, à finalité5 crédits 
 Cours supplémentaires destinés aux étudiants d'échange - Erasmus (Faculté de Droit, de Sciences politique et de Criminologie)5 crédits 
 Master en architecture, à finalité5 crédits 

Enseignant

David Tieleman

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours propose d'aborder conjointement deux champs d'investigation distincts : l'aménagement du territoire (et l'architecture) d'une part, et la déviance (ou criminalité au sens large) d'autre part. La criminologie et le territoire se rejoignent en effet sur de nombreux aspects, très diversifiés. Soit parce-que de nombreuses théories criminologiques contiennent une dimension spatiale claire, soit parce-que l'architecture constitue parfois une réponse partielle aux questions criminologiques. Le cours vise à fournir un aperçu général des liens unissant ces disciplines.
Ces matières étant très nombreuses et diversifiées, les étudiants ont la possibilité de donner leur avis sur les thématiques à approfondir. Le cours pourra ainsi être adapté suite aux diverses interactions.
A titre d'information, quelques concepts développés au cours sont esquissés ici : https://sites.google.com/view/davidtieleman/accueil/vid%C3%A9os-dt
Théories générales
- Réaction sociale (Durkheim, Debuyst) - Norme et déviance (Becker) - L'école de Chicago (Burgess, Thrasher) - Prévention et neighborhood (Jacobs, Newman) - Choix rationnel et activités routinières (Felson, Cohen) - Théorie de la vitre brisée et sentiment d¿insécurité (Wilson, Kelling) - Focus sur la question du terrorisme (Dantine)
Architectures
- l'espace de la justice - cours, tribunaux et organes de justice (Garapon, Branco, Mulkahy) - l'espace de la peine - la prison (Combessie, Scheer) - l'espace de la folie - architecture et psychiatrie (Foucault) - l'espace des inégalités - gated communities vs précarité (Charmes) - l'espace polémique - centre prostitutionnel, centre d'aide aux toxicomanes, Huizen (Claus), - l'espace de la coercition - contrôle policier de l'espace public, centres fermés...
Axes de réflexion transversaux
L'UE approche les 4 axes transversaux de réflexion suivants :
Art / pratiques urbaines, street art, tags et graffitis, art et marginalité, stigmatisation et étiquetage  (Becker), contestation
Soutenabilité / écologie urbaine (école de Chicago), éco-quartiers et ville durable, gentrification, mixité
Société / quartiers sensibles, fracture sociale, violences urbaines, coercition, contrôle social, justice, psychiatrie
Numérique / sociétés contemporaines, ville réseau, théorie de l'acteur réseau, surveillance et contrôle, nouvel espace public numérique, vie privée

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

L'objectif est de susciter chez l'étudiant une posture intellectuelle particulière, en lui donnant les bases théoriques nécessaires, permettant d'aborder des questions aussi diverses que : la naissance des gated communities, le développement des bidonvilles, la question des sans abris, les violences urbaines, la coercition et la punition (prisons, centres fermés...), l'espace de la justice (les cours et tribunaux), le contrôle de l'espace public, les quartiers sensibles, les territoires en temps de guerre, l'organisation de la police, ou encore la techno-prévention et le contrôle social...


A l'issue du cours, l'étudiant sera capable de comprendre, d'expliquer et d'articuler différentes théories et concepts en criminologie avec la question du territoire et de l'architecture au sens large.  Il sera également capable d'identifier les enjeux de projets particuliers (prisons, tribunaux, centres psychiatriques, camps de réfugiés, etc.) et de situer le rôle de l'architecte dans ces contextes particuliers.

Savoirs et compétences prérequis

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Le cours comporte 10 séances de 4 heures. Il s'agit d'un cours théorique ex catedra. Quelques intervenants extérieurs pourront être invités selon les thématiques (criminologues, sociologues, psychologues, police, magistrats, acteurs sociaux...). Dans la mesure du possible et des conditions sanitaires, une ou plusieurs visites pourraient être organisées (prisons, IPPJ, tribunaux, centre psychiatrique, etc.)
Au terme du cours, l'étudiant sera amené à produire une synthèse personnelle sur au moins une des 10 séances. Les modalités seront précisées durant le quadrimestre.

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Sauf obligations contraires suite à la situation sanitaire, le cours est organisé en présentiel.  Le cas échéant, des vidéos seront mises en ligne.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

références et bibliographie données en aux cours

Modalités d'évaluation et critères

  • Examen oral à cahier ouvert portant sur l'ensemble de la matière et des concepts abordés
  • Dépôt d'un rapport de synthèse approfondi sur une des séances du cours (au choix de l'étudiant)

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Contacts

david.tieleman@uliege.be