2020-2021 / PEDA4059-1

Controverses contemporaines sur l'usage des TICE

Durée

15h Th, 30h Pr

Nombre de crédits

 Master en sciences de l'éducation, à finalité2 crédits 

Enseignant

Dominique Verpoorten

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au deuxième quadrimestre

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours explore les tensions qui traversent le champ du TEL ("Technology-Enhanced Learning") ou des TICE ("Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement"). Ces outils et ressources numériques, mobilisables dans un processus d'enseignement/apprentissage, ont suscité, dès leur apparition et jusqu'à ce jour, débats et controverses quant à leur potentiel, leurs usages, leurs effets et leurs conditions d'utilisation. Le cours se veut un lieu de documentation et d'analyse des prises de position qui peuvent être adoptées sur des problématiques telles que : 
- ipads, smartboards, BYOD, outils de simulation dans les classes; - les investissements dans les centres cybermédias; - les caractéristiques desdits "génération Y", "millenials", "homo zappiens"; - la ludification (gamification) d'activités pédagogiques; - les évolutions de la "fracture numérique"; - TICE et sciences cognitives; - la pertinence d'une introduction de cours de programmation dans les curriculums; - les technologies comme fer de lance d'une marchandisation de l'éducation; - les liens éventuels entre Internet et la réduction de l'attention scolaire; - les dimensions écologiques des TICE; - les dilemmes de l'écriture numérique/manuscrite; - l'identité numérique (enseignants et étudiants); - les learning analytics et d'une façon générale l'exploitation des traces d'apprentissage; - le remplacement ou les nouveaux rôles des enseignants dans des systèmes éducatifs recourant aux TICE; - les supports de cours numériques; - le no-significance effect; - médias sociaux et apprentissages; - MOOCs et apprentissages; - les nouveaux espaces d'appentissage; - systèmes adaptatifs et apprentissage personnalisé; - l'intelligence artificielle en éducation - etc.
Ces thèmes sont seulement indicatifs. Ils varient en fonction de l'évolution technologique, de l'actualité, des sorties dans la littérarure, des possibilités d'invitation d'invités extérieurs, des préoccupations du débat public, des ouvertures parfois possibles du cours à la recherche, de l'intérêt des participants. 
Il est à noter que le contenu disciplinaire portant spécifiquement sur les controverses est doublé, au cours, par un contenu "méta" de type pédagogique, les séances étant l'occasion de découvrir, approfondir ou réviser "en direct" (ou presque) un certain nombre de notions pédagogiques telles que vécues. 

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Le cours vise simultanément a) l'assimilation d'un contenu par une lecture-analyse attentive et en profondeur (apprentissage substantiel - savoirs), b) la consolidation d'une approche intellectuelle universitaire de débats d'idées (apprentissage attitudinal - savoir-être) et c) une extension de sa "lettrure numérique" par le recours à des outils numériques servant les deux objectifs précédents (apprentissage procédural - savoir-faire). A l'issue du cours, les participants auront : 
- intensifié, par le prisme de quelques controverses, leur fréquentation de la littérature sur les TICE;  - mobilisé diverses opérations intellectuelles (« academic moves », Burke & Gilmore, 2015) liées à la lecture, l'écriture et la réflexion d'un "travailleur du savoir"; - aiguisé, à la lumière des arguments observés, leur position personnelle sur certains débats liés à l'usage des TICE; - découvert ou pris en main l'un ou l'autre outil technologique utile à l'analyse ou à la présentation d'idées ; - questionné, au travers des aspects polémiques qui leur sont associés, différentes pratiques/principes pédagogiques appliqués dans le cours - entrainé leur compréhension à la lecture en anglais.

Savoirs et compétences prérequis

Le recours fréquent à du matériel en anglais impose aux participants de disposer d'un BON NIVEAU DE COMPREHENSION A LA LECTURE EN ANGLAIS (ou d'être prêt à investir du temps pour acquérir une haute maitrise du matériel), s'ils veulent satisfaire aux exigences du cours et en tirer profit. 

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Le cours sera modérément magistral (exposés à l'occasion) car l'enseignant ne croit qu'à un magistral modéré. Par contre le cours fait largement appel au travail des étudiants, notamment dans la production de synthèses sur une controverse définie, amenées sur des supports qui peuvent varier d'une année à l'autre. 

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

Le cours se donne tous les vendredis de 17H30 à 20H au TRIFAC quand la situation sanitaire le permet. Dans le cas contraire, il se donne aux mêmes heures en ligne sur eCampus. Il est construit par l'enseignant et par les participants selon des modalités convenues. Un travail en autonomie (lectures, visionnages, productions avec captation et montage,...) est également attendu. 

Adaptations organisationnelles liées au contexte sanitaire

Voir rubrique ci-dessus. 

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Les lectures ou visionnages nécessaires (portfolio d'articles de presse, articles scientifiques, chapitres, livres, vidéos, manuels, documents de production) seront précisés au commencement du cours. Ces ressources seront disponibles dans l'espace en ligne sur eCampus (https://www.ecampus.ulg.ac.be) ou à partir de celui-ci. La prise en main des outils de présentation/visualisation d'idées sera aussi facilitées par un manuel d'utilisation. Les ressources sont cependant susceptibles de modifications vu que le cours s'efforce, dans une certaine mesure, d'être réceptif à l'actualité techno-pédagogique. En outres, certaines ressources pourraient aussi être ajoutées par les participants. 

Modalités d'évaluation et critères

Vous trouverez ci-dessous les modalités d'évaluation envisagées pour les examens en présentiel et à distance ainsi que celle souhaitée en cas de session hybride. En fonction de l'évolution sanitaire, la modalité choisie vous sera communiquée au plus tard un mois avant le début de la session d'examen.

Le travail personnel hebdomadaire sur les controverses traitées interviendra à hauteur de 50% de l'évaluation (savoir-faire). Un examen écrit complètera la note. Celui-ci vérifiera votre maitrise des controverses (savoirs) et votre capacité à articuler les positionnements intellectuels contrastés qu'elles suscitent (savoir-être).

Stage(s)

Remarques organisationnelles

  • Dans le cours, l'assimilation de contenus par soi-même va de pair avec la discussion de ces contenus avec l'enseignant et les pairs, l'objectif final étant, dans ce cours, d'asseoir une position personnelle plus informée, plus critique (plus "universitaire") à l'égard des thématiques abordées. Cela passe par l'explicitation, la pesée et la synthèse des arguments mis en avant par une pluralité d'approches et de ressources. Dans ce contexte, la présence aux cours et le travail en amont et en aval de ceux-ci sont recommandés car leur articulation est la plus propice à générer des bénéfices d'apprentissage.
  • Pour être en capacité de consulter, commenter, partager, voire créer des ressources, il est demandé de venir au cours avec un ordinateur portable. Si la chose n'est pas possible, me prévenir.
  • L'espace en ligne sur eCampus (https://www.ecampus.ulg.ac.be) donnera accès à un maximum de ressources liées au cours, qu'elles proviennent de l'enseignant ou des étudiants. Cet espace sera alimenté en continu sur la durée du cours. 
  • Le cours synchrone (en présentiel ou distantiel selon l'évolution de la situation sanitaire) est amorcé par le travail asynchrone des étudiants à l'occasion de diverses activités. 

Contacts

Dominique Verpoorten
Françoise Jérôme