2020-2021 / GRHO0023-1

Sociologie des entreprises et des marchés

Durée

30h Th

Nombre de crédits

 Bachelier en sciences humaines et sociales3 crédits 
 Bachelier en sciences humaines et sociales (Nouveau programme)5 crédits 
 Master en anthropologie, à finalité5 crédits 
 Cours supplémentaires destinés aux étudiants d'échange - Erasmus (Faculté des Sciences sociales)5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres anciennes et modernes5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres anciennes, orientation classiques5 crédits 
 Bachelier en information et communication5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres modernes, orientation germaniques5 crédits 
 Bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation générale5 crédits 
 Bachelier en histoire5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres modernes, orientation générale5 crédits 
 Bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation musicologie5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres anciennes, orientation orientales5 crédits 
 Bachelier en philosophie5 crédits 
 Bachelier en langues et lettres françaises et romanes, orientation générale5 crédits 

Enseignant

Christophe Dubois

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours se présente comme une introduction à la sociologie des entreprises et à la sociologie des marchés. Il est consacré à la compréhension et à la discussion des concepts d'entreprise et de marchés (développées en sociologie, en économie et en anthropologie) et des phénomènes concrets (sociaux, économiques et politiques) qu'ils incarnent.
Premièrement, il s'agira de définir rigoureusement les concepts d'entreprise et de marché en repartant des acquis théoriques. Ainsi, le concept d'entreprise désigne tout à la fois une unité de production de biens et de services qui s'est constituée dans le temps, dans le mouvement de l'histoire ; une organisation qui abrite des acteurs, des dispositifs socio-techniques, des échanges, des règles et des contrats ; une institution assignée de responsabilités (citoyennes, sociales, éducatives), dans ses rapports à la société, et avec d'autres institutions (école, famille, culture, religion, etc.). Quant au concept de marché, il désigne une variété de réalités empiriques (du marché des fleurs au marché des footballeurs professionnels) et diverses formes d'organisation des échanges économiques dans la société. Ces formes se caractérisent toutes par deux types de relation : une double concurrence (entre offreurs et entre demandeurs) et un échange (entre un offreur et un demandeur).
Deuxièmement, le cours visera à s'appuyer sur ces définitions conceptuelles pour rendre compte de la variété empirique des formes d'entreprises et de marchés ; de leur caractère construit (il existe plusieurs manières de les fabriquer ou de les transformer) ; de leur dimension matérielle (les marchés et les entreprises sont des agencements complexes dans lesquels les dispositifs techniques jouent un rôle essentiel).

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

- Conduire une démarche sociologique en articulant des modèles théoriques de référence avec des situations empiriques de travail en entreprise et d'échanges marchands.
- Relier les acquis de la sociologie des marchés et de la sociologie des entreprises avec certains travaux fondateurs de la sociologie classique (Weber, Simmel, Durkheim).
- Favoriser la collaboration au sein d'un groupe en vue d'atteindre certains buts.
- Discuter collectivement certains articles scientifiques.
- Découvrir certaines revues scientifiques anglophones et francophones.
- Rédiger un working paper.
- Exposer oralement une synthèse de lecture.

Savoirs et compétences prérequis

Les connaissances de base en sociologie classique sont considérées comme acquises.

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les premières séances viseront à définir les concepts d'entreprise et de marché. Ensuite, progressivement, les étudiants rendront compte d'un marché concret en se basant sur la littérature scientifique, sur une revue de presse et des entretiens semi-directifs.

Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance)

- Totalement présentiel.
- Lectures obligatoires.
- Travail individuel et en groupe .

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Le contenu du cours repose sur l'ouvrage suivant, dont plusieurs exemplaires sont disponibles à la bibliothèque: FRANÇOIS P., 2008, Sociologie des marchés, Paris, Armand Colin.
La lecture des articles scientifiques suivants (disponibles en ligne, via les portails Cairn et JStor, accessibles depuis l'ULiège ou via le VPN) est recommandée:

  • GRANOVETTER M., 1973, "The Strength of Weak Ties", American Journal of Sociology, 78 (May): 1360-1380.
  • KARPIK L., 1989, "L'économie de la qualité", Revue française de sociologie, 30 (2), p. 187-210.
  • TROMPETTE P., 2005, "Une économie de la captation. Les dynamiques concurrentielles au sein du secteur funéraire", Revue française de sociologie, 46 (2), p. 233-264.
  • EYMARD-DUVERNAY F. et MARCHAL E., 2000, "Qui calcule trop finit par déraisonner : les experts du marché du travail", Sociologie du travail, 42 (3), p. 411-433.
  • GARCIA M.-F., 1986, "La construction sociale d'un marché parfait : le marché au cadran de Fontaines-en-Sologne", Actes de la recherche en sciences sociales, (65), p. 2-13.
  • SWEDBERG R., 1994, "Markets as Social Structures", in Neil Smelser and Richard Swedberg (eds.), Handbook of Economic Sociology. New York and Princeton: Russell Sage Foundation and Princeton University Press, pp. 255-282.
  • BARREY S., COCHOY F. et DUBUISSON-QUELLIER S., 2000, "Designer, packager et merchandiser : trois professionnels sur une même scène marchande", Sociologie du travail, 42 (3), p. 457-483.
  • GEERTZ C., 1978, "The Bazaar Economy", American Economic Review, May, pp. 28-32.
  • HENNION A., 1983, «Une sociologie de l'intermédiaire : le cas du directeur artistique de variétés», Sociologie du travail, (4), p.459-474.
  • SEGRESTIN D., 1987, « L'entrée de l'entreprise en société. Introduction à une problématique de la modernisation des rapports sociaux », Revue française de science politique, 37, 4, pp. 461-477.
  • SEGRESTIN D., SAINSAULIEU R., 1986, « Vers une théorie sociologique de l'entreprise », Sociologie du Travail, 28 (3), pp. 335-352.
  • SEGRESTIN D., 1997, « L'entreprise à l'épreuve des normes de marché - Les paradoxes des nouveaux standards de gestion dans l'industrie », Revue Française de Sociologie, 38(3), pp. 553-585.
  • GRANOVETTER M., 1985, "Economic Action and Social Structure: The Problem of Embeddedness", American Journal of Sociology, 91(November): 481-510.

Modalités d'évaluation et critères

1ère session: examen écrit
2ième session: examen oral

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Le premier cours se tiendra le 24/09.

Contacts

Titulaire du cours: C.Dubois@uliege.be
Suppléante du cours pour l'année académique 2019-2020: julie.gerard@uliege.be