2020-2021 / GIRI0004-1

Animal production in the Global South and its health, social and environmental impacts

Durée

44h Th, 4h Pr, 8h Vis.

Nombre de crédits

 Master de spécialisation en gestion intégrée des risques sanitaires dans les pays du sud3 crédits 

Enseignant

Nicolas Antoine-Moussiaux, Jean-François Cabaraux, Antoine Clinquart, Jean-Luc Hornick, Patrick Kestemont, Marie-Louise Scippo

Coordinateur(s)

Jean-Luc Hornick

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue anglaise

Organisation et évaluation

Enseignement au deuxième quadrimestre

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

1. Nutriments, aliments, alimentation 
   Sécurité alimentaire, sécurité sanitaire, alimentation saine chez l'animal de production (J.L. Hornick)


2. Elevages et sociétés 
   Elevage non conventionnels et sécurité alimentaire (J.L. Hornick)   
   Environnement d'élevage - environnement humain (J.F. Cabaraux)
   Aquaculture - pisciculture et sécurité alimentaire (P. Kestemont)
   Pas de production sans reproduction (C. Hanzen)
   Gestion intégrée de la qualité des aliments d'origine animale; meat and alternatives (A. Clinquart)


 
3. Zootechnie et risques sanitaires (zoonotique et non-zoonotique) 
Intensification, désintensification de l'élevage dans le monde et risques sanitaires (N. Antoine-Moussiaux; N. Moula)
Biodiversité domestique et risques sanitaires (N. Antoine-Moussiaux; N. Moula)


 
4. Séminaires (collégialité)
5. Visites de terrain et d'exploitations

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Le cours vise à doter les apprenants de compétences générales et d'esprit critique (basé notamment sur les meilleures preuves et sur la mise en doute des allégations courantes) vis-à-vis du rôle et de la contribution de la zootechnie en milieu tropical dans la sécurité d'approvisionnement des populations en aliments sains et dont la production est durable, tant en zones urbaines que rurales. L'accent est mis sur les liens entre les aliments (conventionnels ou non), les élevages (conventionnels ou non), la production animale, et les cinq thématiques transversales du Master (sécurité et salubrité alimentaire, antibiorésistance et résistance des parasites aux vermifuges, zoonoses, écosystèmes et santé, approche géographique des questions de santé).
Les objectifs plus spécifiques sont de

  • Eclairer les apprenants à l'importance des nutriments clefs pour la santé humaine et animale
  • Donner les outils nécessaires (meilleures preuves) pour juger de la véracité des allégations liées à l'alimentation
  • Identifier des voies alternatives à l'usage des anti-infectieux et antiparasitaires dans la chaine alimentaire
  • Objectiver les intérêts et risques (analyse SWOT) liées aux nouveaux élevages (aliments et animaux non conventionnels)
  • Définir des stratégies permettant d'augmenter ou d'optimiser l'offre en protéines animales au niveau des pays du sud.

Savoirs et compétences prérequis

Les apprenants doivent avoir des connaissances avérées en sciences du vivant et de la santé (de niveau « Médecine vétérinaire » et « Médecine humaine »).

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les activités d'enseignement se déclinent en cours théoriques, travaux pratiques et travaux dirigés (laboratoires, groupes de discussion...) de manière équilibrée.
Des visites d'exploitations
Des séminaires ouverts selon les opportunités ou demandes, ou à l'occasion de visites d'experts étrangers.
L'accent sera mis sur l'interaction continue (boîtiers de vote électronique, tours de table, restitutions) entre apprenants et enseignants.
Des méthodes pédagogiques d'actualité seront mises à contribution (boîtiers de vote électronique ou on-line par exemple, capsules vidéos).

Mode d'enseignement (présentiel, à distance, hybride)

L'enseignement sera essentiellement assuré en présentiel. Des enseignements à distance (vidéoconférence) seront organisés dans la mesure du possible en cas d'indisponibilité physique de l'enseignant.

Adaptations organisationnelles liées au contexte sanitaire

Code jaune: enseignement et évaluation en présentiel et/ou en ligne 
 
Code orange: enseignement en présentiel et/ou en ligne; évaluation en ligne 

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Les notes de cours seront mises à disposition sur eCampus ainsi que les supports power point. Une recherche documentaire active et récente sera demandée aux apprenants. Elle s'appuyera sur les ressources disponibles au niveau de la bibliothèque virtuelle des institutions et devra alimenter les restitutions.

Modalités d'évaluation et critères

Vous trouverez ci-dessous les modalités d'évaluation envisagées pour les examens en présentiel et à distance ainsi que celle souhaitée en cas de session hybride. En fonction de l'évolution sanitaire, la modalité choisie vous sera communiquée au plus tard un mois avant le début de la session d'examen.

Présentation orale d'un travail (personnel ou collaboratif) avec support d'évaluation écrit.

Stage(s)

Un stage contextuel d'environ deux mois est prévu dans le cadre plus général du Master (voir EP propres à ce stage).

Remarques organisationnelles

L'enseignement est assuré en grande partie selon un mode multi- ou interdisciplinaire, c'est-à-dire en entente constructive avec les autres UE, conformément aux "thématiques" du Master.

Contacts

Coordination:
jlhornick@ulg.ac.be(Coordinationjlhornick@ulg.ac.be. +32(0)43664131 )
 
Co-titulaires:
Christian Hanzen <christian.hanzen@ulg.ac.be>
Scippo Marie-Louise <mlscippo@ulg.ac.be>
Bindelle Jérôme <Jerome.Bindelle@ulg.ac.be>
Caron Yannick <ycaron@ulg.ac.be>
Jean-françois Cabaraux <jfcabaraux@ulg.ac.be>
Patrick Kestemont <patrick.kestemont@unamur.be>
Clinquart Antoine <Antoine.Clinquart@ulg.ac.be>
Nicolas Antoine-Moussiaux <nantoine@ulg.ac.be>
Nassim moula <nassim.moula@ulg.ac.be>