2019-2020 / SPOL0961-1

Histoire politique de la construction européenne

Durée

30h Th

Nombre de crédits

 Bachelier en sciences politiques, orientation générale3 crédits 
 Cours supplémentaires destinés aux étudiants d'échange - Erasmus3 crédits 
 Bachelier en sciences humaines et sociales3 crédits 

Enseignant

Geoffrey Grandjean

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement au deuxième quadrimestre

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Le cours d'Histoire politique de la construction européenne vous offre un panorama détaillé de la construction politique européenne. La matière du cours commence bien avant la Déclaration SCHUMAN du 9 mai 1950. Vous parcourez ainsi les fondements de la construction européenne dans le temps long dans la mesure où plusieurs heures de cours sont consacrées à des événements ayant précédé, depuis plusieurs siècles, cette construction. Envisager la construction européenne dans le temps long consiste donc à situer celle-ci dans une longue chaîne d'événements passés. Cette approche doit vous permettre de développer une culture générale que vous pourrez mobiliser dans vos carrières professionnelles futures puisqu'au-delà de la construction de l'Union européenne, vous serez ainsi familiarisés avec les événements historiques qui se sont déroulés sur le continent européen. Le cours doit donc vous permettre de comprendre le développement de l'histoire européenne en général et la construction de l'Union européenne en particulier.
Pour aller plus loin : Comment y arriver ?
Pour ce faire, à côté de l'étude des faits historiques proprement dits, vous êtes amenés à découvrir une série de textes fondamentaux (écrits, déclarations, textes juridiques, rapports, entre autres) afin de développer votre esprit critique. En articulant ainsi les connaissances historiques et la découverte de textes fondamentaux, vous êtes amenés à comprendre la signification profonde de la construction européenne, tout en développant votre propre avis sur la question (et plus largement, votre esprit critique, j'y reviendrai) - compétence professionnelle importante au XXIe siècle. Ainsi, du temps est consacré à la lecture (individuelle, 15h) et à l'analyse critique (collective, 15h) de ces textes.
Le cours est construit dans le cadre d'un processus comprenant trois grands ensembles intimement liés : 1. l'idée d'Europe, 2. la construction de l'Union européenne et 3. les théories de l'intégration européenne.
Concrètement, vous êtes premièrement familiarisés avec l'idée de l'Europe à travers l'histoire en examinant collectivement la place que cette idée occupe avant et au début de la construction européenne.
Deuxièmement, vous prenez connaissance des différentes étapes de la construction de l'Union européenne en nous focalisant sur la place occupée par les États dans le cadre de l'intégration européenne. Le poids des personnalités politiques et des « couples » (franco-allemand, par exemple) est également pris en compte.
Troisièmement, les théories de l'intégration européenne vous sont progressivement présentées afin de souligner le processus multidimensionnel que revêt la construction européenne. Je vous expliquerai plus précisément les théories suivantes : (néo)fonctionnalisme, intergouvernementalisme, fédéralisme, institutionnalisme, constructivisme et gouvernance multi-niveau.
Pour aller plus loin : Pourquoi ce découpage des contenus ?
Il est fondamental que vous compreniez l'intérêt, selon moi, d'envisager l'intégration de ces trois grands ensembles. Cet angle d'analyse permet de cerner l'importance des contextes politiques nationaux dans le processus de la construction européenne, ainsi que d'identifier les facteurs historiques, philosophiques, politiques, juridiques et économiques qui sont au cœur du processus de l'intégration européenne. Cette intégration demande un effort plus conséquent de votre part mais, permet également d'insister sur les enjeux majeurs de la construction européenne au fil de sa construction et surtout de les faire résonner avec les défis actuels qui se posent à l'Union européenne.
 

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Dans le cadre du cours d'Histoire politique de la construction européenne, nous poursuivons plusieurs objectifs d'apprentissage. Ces objectifs sont hiérarchisés par souci de clarté et en raison de justifications pédagogiques.
Tout d'abord, pour comprendre les grands mécanismes de la construction européenne, vous allez devoir vous appuyer sur des connaissances. Ces connaissances peuvent être qualifiées « d'incontournables » : il s'agit des principaux événements de la construction européenne et des grands concepts de base avec lesquels vous pourrez jongler. Je vous demanderai ainsi de retenir 60 dates de la construction européenne. Ces dates seront présentées progressivement durant les heures de cours. Ainsi, au terme du cours et grâce à ces connaissances, vous serez capables :
- de connaître et de définir les différents facteurs à la base de la construction européenne ;
- de décrire les différentes étapes de la construction européenne en décrivant la place des États et le rôle des personnalités politiques et en vous basant sur une série de textes fondamentaux ;
- de connaître les 60 dates de la construction européenne (pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur une ligne du temps que vous pouvez réaliser vous-mêmes, en intégrant les différentes facettes de la construction européenne, voy. le logiciel Tiki-Toki).
Ensuite, sur la base de ces deux niveaux d'apprentissage (connaître et comprendre), les deux derniers niveaux doivent vous permettre d'appliquer vos connaissances pour analyser les étapes de la construction européenne. Ainsi, au terme du cours, vous serez également capables :
- de sélectionner un discours ou un écrit d'une personnalité politique ;
- de porter un regard critique sur les textes fondamentaux que vous êtes amenés à lire, en vous posant systématiquement les questions suivantes : Qui est l'auteur du document ? Quelle est la date et quel est le contexte ? Quel est le contenu du document ? Quelle conclusion tirez-vous de cette lecture ?
Plus globalement, à travers le cours d'Histoire politique de la construction européenne, vous êtes systématiquement invités à développer une compétence particulière : l'esprit critique. Cette compétence s'inscrit dans une des six compétences développées par le Département de science politique à Liège, à savoir : « Analyser des enjeux de pouvoir, d'administration et d'organisation ».

Savoirs et compétences prérequis

Dans la mesure où le cours est à destination de différents publics, il n'y a pas de prérequis en termes de matière.
Par contre, il vous est demandé d'adopter une attitude d'ouverture, de curiosité et de remise en question permanente. En effet, nous avons tous des préjugés ou des idées préconçues concernant l'Union européenne (on est plutôt europhile ou europhobe, par exemple). Le cours vous demandera de les laisser de côté et vous invitera à vous laisser ébranler dans vos convictions.
Pour aller plus loin : Que signifie « laisser de côté » ses idées préconçues ?
Cela ne signifie aucunement que vous ne pouvez pas exprimer votre avis. Que du contraire, les partages d'arguments participent activement au développement. Toutefois, je vous invite à comprendre les arguments des autres étudiants et le contenu du cours, à ne pas faire preuve de fermeture à l'égard des avis opposés. En s'ouvrant ainsi à l'altérité, vous acceptez également d'éventuellement changer d'opinions.

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Le cours comprend deux grands types d'activités d'apprentissage qui s'intègrent entre elles et qui sont réalisées à la maison. Ce travail personnel est compris dans l'enveloppe ECTS, à hauteur de 15 heures.
D'une part, des contenus ex cathedra vous sont présentés et vous fournissent des informations factuelles incontournables relatives à la construction européenne et vous offrent la possibilité de comprendre le contexte des différentes étapes de cette construction. Le cours repose sur un volumineux manuel qui reprend bien plus que ces informations incontournables et dont vous lisez certains chapitres avant chaque cours. Les leçons ex cathedra doivent vous permettre d'identifier l'essentiel et d'insister sur les événements que je considère comme majeurs, le manuel offrant la possibilité de creuser l'une ou l'autre problématique. Ces leçons sont également l'occasion de procéder à une analyse critique de certaines sources bibliographiques, de manière collective.
Pour aller plus loin : Comment se déroule concrètement le cours ex cathedra ?
Dans le déroulement des séances de cours, je vous proposerai de vérifier régulièrement l'état de vos connaissances (par la mobilisation de l'outil numérique Wooclap). Cette prise d'informations régulière, à visée formative (les évaluations ne « comptant pas pour des points ») me permettra de construire mes leçons sur vos acquis, de revenir le cas échéant sur des éléments mal compris. Pour rentabiliser ces évaluations formatives, je vous demanderai d'avoir un niveau d'implication élevé dans ces séances et d'adapter votre implication pour mieux apprendre.
Pour ce faire, vous êtes invités à lire préalablement les sources écrites qui se trouvent dans le manuel et qui font l'objet d'une analyse critique lors des séances de cours. Vous êtes ainsi invités à prendre connaissance de textes fondamentaux, à vous plonger dans un contexte politique particulier et à comprendre ces textes (période de travail individuel). Vous pouvez consécutivement vous rendre compte du poids des mots qui jalonnent l'histoire politique de la construction européenne. Par exemple, dans sa déclaration du 9 mai 1950, Robert SCHUMAN utilise les termes « solidarité de faits » pour impulser la construction politique européenne. En analysant la déclaration SCHUMAN, vous comprenez les sens de « solidarité de faits » tout en identifiant les conséquences que cette déclaration a eues sur la construction européenne. Les textes lus font ensuite l'objet d'analyse et de discussion lors des séances de cours (période de travail collectif). En confrontant ainsi les points de vue, vous êtes progressivement amenés à adopter une posture critique qui consiste à remettre en question les savoirs et connaissances transmis ainsi que vos propres certitudes. Pour y arriver, des échanges sont régulièrement organisés dans le cadre du cours afin que des questions soient mises sur la table (par moi-même ou par vous-même) et que des débats s'en suivent. En outre, il vous est possible de construire votre propre ligne du temps, reprenant les incontournables du cours, avec l'outil Tiki-Toki (cf. supra).
D'autre part, il vous est demandé de sélectionner un discours ou un écrit d'une personnalité politique et de commenter cette source. Une fiche d'activité vous sera distribuée lors du premier cours.

Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance)

La présence au cours est obligatoire. Le cours est dispensé le mardi, de 8h à 10h. J'estime qu'il est important pour vous et respectueux pour vos condisciples d'être à l'heure au cours, malgré les problèmes de circulation et le rythme des transports en commun. En effet, le cours comprenant deux périodes de 50 minutes, toute arrivée tardive perturbe le déroulement du cours et le temps consacré à l'ensemble du dispositif d'apprentissage.
Une séance-type se déroule de la manière suivante :
- Le cours débute toujours par un test de connaissance Wooclap sur les dates à retenir ; - La première heure de cours est consacrée à un exposé synthétique de la matière du chapitre que vous avez lu. Durant cet exposé, je vous indiquerai les raisons qui expliquent la focalisation sur certaines étapes importantes de la construction européenne ; - La deuxième heure de cours est consacrée à l'analyse des textes fondamentaux et aux discussions collectives. Pour ce faire, l'étudiant.e moniteur.trice participe activement aux échanges.
Vous êtes donc invités à bien prendre connaissance des chapitres que je vous indiquerai au fur et à mesure des séances de cours.
Le cours doit vous permettre de prendre l'habitude de vous lever tôt...

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Lecture obligatoire :
Grandjean Geoffrey, Histoire politique de la construction européenne, Liège, Presses Universitaires de Liège, 2018-2019, disponible à l'adresse suivante : http://hdl.handle.net/2268/227232.

Modalités d'évaluation et critères

L'évaluation est double dans le cadre de ce cours.
D'une part, des évaluations formatives régulières vont porter sur les connaissances de base de la construction européenne. Pour ce faire, chaque semaine, vous participez, lors de la première heure de cours, à des exercices grâce à l'outil Wooclap, permettant d'évaluer doublement votre niveau de connaissances. Les questions posées portent successivement sur les 60 dates fondamentales de la construction européenne que je vous demande de retenir dans le cadre de ce cours. En « jouant le jeu », vous préparez au mieux votre réussite et vous m'offrez la possibilité d'adapter mon cours à votre niveau d'apprentissage. Je vous propose d'être responsables de votre propre réussite.
D'autre part, une évaluation certificative est organisée au terme du cours. Elle porte sur vos connaissances, sur votre capacité à retrouver des informations dans vos supports d'étude et sur la qualité du discours ou de l'écrit sélectionnés.
L'épreuve utilisée pour vérifier vos connaissances de base prend la forme d'un questionnaire à choix multiples, comprenant 60 questions. Comme le QCM comporte 60 questions et que vous n'avez que 90 minutes pour y répondre, il est crucial de connaître parfaitement les incontournables (30 questions sur 60 porteront sur les dates incontournables), de manière à disposer d'un peu plus de temps pour rechercher les réponses aux questions plus larges, celles pour lequel vous pourrez explorer vos notes. Pour chacune des 60 questions il y a 6 possibilités de réponse. Vous obtiendrez un point par réponse correcte et vous serez pénalisé de 0.20 en cas de réponse incorrecte, 0 en cas d'omission. Le QCM compte pour 50% de la cotation finale.
Les autres 50% de la cotation concernent la sélection et le commentaire du dicours ou de l'écrit de la personnalité politique que vous avez choisis. Une fiche d'activité détaille les différents critères de qualité.
Au niveau organisationnel, le discours ou l'écrit de la personnalité politique ainsi que votre commentaire personnel doivent être rendues pour le mardi 21 avril 2020 (à 16h) au plus tard. Tout retard sera sanctionné par le retrait d'un point par jour de retard. Les étudiants qui le souhaitent peuvent me rencontrer à la fin du quadrimestre pour obtenir un feedback de leur examen et de leur notice biographique.
Pour la seconde session, l'examen consiste en un QCM comportant 60 questions. L'examen dure également 90 minutes. Pour chacune des 60 questions il y a 6 possibilités de réponse. Vous obtiendrez un point par réponse correcte et vous serez pénalisé de 0.20 en cas de réponse incorrecte, 0 en cas d'omission.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Ce cours est organisé tous les ans.

Contacts

Je suis quotidiennement présent à l'Université. N'hésitez pas à me contacter pour me rencontrer. Vous pouvez me contacter par courriel comme je réponds rapidement.
Quand une question mérite, à mon sens, une réponse collective, j'y répondrai lors de la séance de cours suivante.
Voici mes coordonnées :
Pr. Dr Geoffrey Grandjean Chargé de cours
Faculté de Droit, de Science politique et de Criminologie Place des orateurs, 3 4000 Liège Boîte 11 Bureau 2.17 Tel. : +32 (0)4/366.96.60 Courriel : Geoffrey.Grandjean@uliege.be