2019-2020 / PHIL1226-1

Esthétique et théories critiques de la culture

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Analyse critique d'une oeuvre artistique

Durée

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture : 45h SEM
Analyse critique d'une oeuvre artistique : 30h Th

Nombre de crédits

 Master en communication, à finalité5 crédits 
 Master en philosophie, à finalité15 crédits 

Enseignant

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture : Grégory Cormann, Maud Hagelstein, Antoine Janvier
Analyse critique d'une oeuvre artistique : Grégory Cormann, Maud Hagelstein, Antoine Janvier

Coordinateur(s)

Maud Hagelstein

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue française

Organisation et évaluation

Enseignement durant l'année complète, avec partiel en janvier

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

 


Le séminaire portera sur les « poétiques de l'histoire ». On partira du problème poétique qui se pose à la discipline historique à la modernité, suivant une proposition de Jacques Rancière dans Les noms de l'histoire : constituer « en langue de vérité la langue aussi bien vraie que fausse des histoires » (NH, 20), des récits, des narrations ; faire fond sur « l'indétermination ontologique du récit » (NH, 18) pour produire un savoir historique - un savoir des actions, des transformations, des durées propres aux sociétés humaines.
 
Selon Rancière « la poétique du savoir s'intéresse aux règles selon lesquelles un savoir s'écrit et se lit, se constitue comme un genre de discours spécifique ». C'est dire que la singularité du savoir historique tient à une ambivalence, qui noue, en une relation instable et toujours problématique, mais nécessaire, la production de savoir et la production narrative - sous des formes d'expressions variables : littéraires, picturales, cinématographiques, etc. D'où la prétention littéraire, voire artistique, qui nourrit, jusque-là même où ils la refoulent, les travaux des historiens ; d'où, à l'inverse, la prétention scientifique ou savante qui traverse la littérature, le cinéma, la bande dessinée ou la peinture traitant du « passé », jusque dans ses formes les plus apparemment détachées de la réalité historique.
 
On se penchera cette année 2019-2020 sur l'importance du motif de la croyance dans le savoir historique des XIXe et XXesiècle (Michelet, Febvre, Bloch, Le Roy Ladurie, Ginzburg, Farge) : croyances populaires propres à un âge ou à une couche de la société que la sécularisation et le désenchantement du monde, au sens de Weber, n'ont pas encore complètement transformés (croyance en la thaumaturgie, sorcellerie et guérisons miraculeuses, voyage au pays des morts et résurrection...) ; croyances « hérétiques » de ceux qui ont « brisé d'une transversale extravagante la ligne de vie de l'Écriture, l'articulation consacrée de l'ordre de la parole à l'ordre des corps » (NH, p. 177), qu'il s'agisse de croyances de type théologique (catharisme, millénarisme, prophétisme...) ou de type politique (rumeurs, complots et fausses-nouvelles, utopies révolutionnaires, idéologies dissidentes...).
 
Le séminaire explorera les manières dont les historiens étudiés ont joué de la relation ambivalente du savoir historique avec différentes formes et productions artistiques pour traiter de ces croyances et des aventures esthétiques et politiques qu'elles engagent, c'est-à-dire à la fois pour en propager le trouble et lui donner une forme et un but, pour en prolonger l'extravagance et s'y familiariser, pour en actualiser les effets et les cicatriser.

 

Analyse critique d'une oeuvre artistique

En lien avec le thème du séminaire sur les « poétiques de l'histoire », le cours portera cette année (2019-2020) sur l'œuvre du cinéaste René Allio, en particulier sur ses films à teneur historique : Les Camisards (1972), « Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... » (1976), Un médecin des Lumières (1988), Transit (1991).
 
On s'intéressera en particulier au rapport d'Allio au travail des historiens (Georges Duby, Philippe Joutard, Arlette Farge, Lucien Febvre, Michel Foucault, Emmanuel Le Roy Ladurie), ainsi qu'à l'intertextualité picturale de ses films. Des séances de projection seront prévues pendant et en dehors des heures de cours.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Savoirs et compétences prérequis

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

aucun

Analyse critique d'une oeuvre artistique

aucun

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Leçons magistrales suivies de discussion, séances de travail collectif, classe inversée.

Analyse critique d'une oeuvre artistique

Leçons magistrales suivies de discussions, séances de travail collectif, classe inversée, projections.

Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance)

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Une bibliographie sera fournie au premier cours. On travaillera en particulier, sur la question "poétique" : 
Michel de Certeau, L'écriture de l'histoire [1975], Paris, Gallimard, Folio, 2002.
Lucien Febvre, Combats pour l'histoire [1953], dans Vivre l'histoire, éd. B. Mazon et B. Müller, Paris, Robert Laffont, 2009.
Carlo Ginzburg, Le fil et les traces. Vrai faux fictif, tr. M. Rueff, Paris, Verdier, 2010 ; et Rapports de forces. Histoire, rhétorique, preuve, tr. J.-P. Bardos, Paris, Gallimard/Seuil, 2003.
Jules Michelet, "préface de 1847",  "préface de 1868" et "introduction" à Histoire de la révolution française, éd. G. Walter, tome I volume 1, Paris, Gallimard, Folio, 2001.
Jacques Rancière, Les noms de l'histoire. Essai de poétique du savoir, Paris, Seuil, 1992 (on le trouvera aussi sous le titre Figures de l'histoire, Paris, PUF, 2012).

Analyse critique d'une oeuvre artistique

Une bibliographie sera fournie en début de cours.

Modalités d'évaluation et critères

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Travail écrit discuté lors d'un entretien oral : les modalités du travail seront présentées au premier cours.

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Le séminaire aura lieu au deuxième quadrimestre, le vendredi de 14h à 17h.
Espace de réunion du département de philosophie (A1/couloir du dpt de philosophie/3eétage).


Séance introductive le vendredi 20 septembre à 10h au local : A2/4/17.



 

Analyse critique d'une oeuvre artistique

Le cours aura lieu au premier quadrimestre, tous les vendredis de 10h à 13h.
Local : A2/4/17

Contacts

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Maud.Hagelstein@uliege.be 
antoine.janvier@uliege.be 
Gregory.Cormann@uliege.be 

Adaptation des engagements pédagogiques suite à la pandémie de COVID-19 pour la session de mai-juin

Méthodes d'apprentissage mises en œuvre : enseignement à distance

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Suite au confinement, le séminaire de recherches qui avait été lancé au mois de février n'a pas pu être poursuivi dans des conditions satisfaisantes. L'impossibilité d'assurer une continuité pédagogique a également rendue sans signification l'organisation d'un examen évaluatif (voir ci-dessous).
En ce qui concerne le cours, le travail avec les étudiants est maintenu, dans la mesure des possibilités de chacun, selon les 3 voies suivantes :
1/ partage via la dropbox du cours de matérieux, notes, remarques, questions que chacun-e souhaiterait partager,
2/ envoi par les enseignants après le congé de Pâques de notes de travail liées au thème du cours, élaborées de façon à faire écho à ce qui arrive,
3/ maintien de la possibilité de faire le travail de montage initialement prévu, avec retour sous forme de rapport écrit dans l'immédiat et disponibilité pour organiser un rendez-vous en présentiel après la levée du confinement.
 

Analyse critique d'une oeuvre artistique

sans objet

Matière de l'évaluation

Méthodes d'évaluation

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Convaincus que la situation nous rappelle l'enjeu qui est au coeur de notre travail : apprendre et construire ensemble du savoir et de la pensée, et impose de découpler l'évaluation de l'apprentissage, nous avons décidé que tou-te-s les étudiant-e-s réussiront avec la note de 16/20. 
Nous continuons cependant d'accompagner les étudiant-e-s qui souhaitent présenter le travail initialement prévu. Le travail pourra dans ce cas être remis pour le 22 juin 2020. Un retour individualisé sera assuré, comme indiqué plus haut.
 

Contact

Séminaire d'esthétique et théories critiques de la culture

Gregory.Cormann@uliege.be 
Maud.Hagelstein@uliege.be
Antoine.Janvier@uliege.be