2018-2019 / Master

Océanographie, à finalité

120 crédits

Débouchés

Quel que soit le métier exercé, l'océanographe est un scientifique de haut niveau. Il doit savoir rédiger, avoir de l'habilité manuelle et technique, l'esprit d'équipe et des capacités d'adaptation.

  • Secteurs public et privé Tant dans le domaine privé que public, de nombreux métiers sont accessibles et disponibles dans le domaine maritime : dans les pêcheries, en aquaculture, les « seaquarium », les musées et les Instituts (Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique, Aquarium...) pour la surveillance du milieu marin, dans des services océanographiques, hydrographiques ou météorologiques (mesures in situ, télédétection, modèles opérationnels de prévisions), construction navale, aménagement et protection du littoral, génie maritime et portuaire, la réhabilitation et la modernisation des ouvrages portuaires, l'exploitation pétrolière et minérale, le tourisme, les expertises marines, les études d'impacts, le développement durable...

 

  • Recherche scientifique Doctorat et éventuellement recherches post-doctorales dans des universités, centres de recherches, entreprises spécialisées..., belges et étrangères. Les domaines sont variés tant en recherches fondamentales (océanographie biologique, physique, chimique et géologique ou la modélisation) qu'appliquées (conservation, pêcheries...).

 

  • Enseignement Enseignement secondaire supérieur (moyennant le suivi de la formation menant à l'AESS (30 crédits) et enseignement supérieur.