2018-2019 / Master

Océanographie, à finalité

120 crédits

Conditions d'accès générales

Conditions d'accès spécifiques

L'accès aux études de master est réglé par l'article 111 du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études, ainsi que par les arrêtés d'exécution pris en application de ce décret. L'article 117 de ce même décret régit les valorisations de crédits permettant la réduction de la durée des études, et, par conséquent, l'admission en cours de cycle. L'article 119 prévoit une possibilité d'admission aux études (quel que soit le cycle concerné) par valorisation des acquis de l'expérience.

Bénéficient d'un accès direct au master en océanographie (2 ans / 120 crédits), sans complément de programme, les étudiants qui portent, soit :

  • le grade académique de bachelier en sciences biologiques, de bachelier en sciences chimiques, de bachelier en sciences géographiques, orientation générale, de bachelier en sciences géologiques, de bachelier en sciences physiques, de bachelier en sciences mathématiques, de bachelier en médecine, de bachelier en médecine vétérinaire, de bachelier en sciences biomédicales, de bachelier en sciences dentaires, de bachelier en sciences pharmaceutiques, de bachelier en sciences de l'ingénieur, orientation bioingénieur ou orientation ingénieur civil.

Bénéficient d'un accès direct au master en océanographie (2 ans / 120 crédits), moyennant un complément de programme de 15 crédits maximum, les étudiants qui portent, soit :

  • le grade académique de bachelier en sciences informatiques, de bachelier en sciences économiques et de gestion, de bachelier en sciences économiques, orientation générale, de bachelier en sciences de gestion, de bachelier ingénieur de gestion, de bachelier en sciences humaines et sociales ou de bachelier en sciences de l'ingénieur, orientation ingénieur civil architecte ;

  • le grade académique de master en sciences industrielles (L) finalités chimie, biochimie et géomètre, de master en sciences de l'ingénieur industriel (L) toutes finalités, de master en sciences agronomiques (L) ou de master en sciences de l'ingénieur industriel en agronomie (L).

Bénéficient d'un accès direct au master en océanographie (2 ans / 120 crédits), moyennant un complément de programme de 60 crédits maximum, les étudiants qui portent, soit :

  • le grade académique de bachelier en agronomie (C), de bachelier en chimie (C), de bachelier en sciences agronomiques (L) ou de bachelier en sciences industrielles (L).

Bénéficient d'un accès direct au master en océanographie (2 ans / 120 crédits), avec un programme aménagé de 120 crédits maximum (admission possible au 2e bloc du master), les étudiants qui portent:

  • un grade académique de master (2 ans/ 120 crédits, toutes finalités, toutes filières).

Ont accès au master en océanographie (2 ans / 120 crédits), en vertu d'une décision des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu'elles fixent, les étudiants qui portent, soit :

  • un autre grade académique dans un domaine proche, délivré en Belgique ;

  • un titre ou grade étranger jugé comparable à l'un de ceux mentionnés ci-dessus et valorisé pour 180 crédits par le jury.

Le jury peut également valoriser les savoirs et compétences d'étudiants acquis par leur expérience personnelle ou professionnelle. Cette expérience utile doit correspondre à au moins cinq années d'activités, des années d'études supérieures ne pouvant être prises en compte qu'à concurrence d'une année par 60 crédits acquis, sans pouvoir dépasser 2 ans.

Dans les cas où l'accès au master n'est pas direct ou pour introduire une demande d'admission non prévue ci-dessus, les étudiants sont invités à déposer un dossier au Service des Admissions (www.enseignement.uliege.be/inscriptions - Tél. 04/366.96.66).

 

Profil et pré-requis

Profil

L'Université de Liège est la seule université en Fédération Wallonie-Bruxelles qui forme un Master en Océanographie. En fin de cursus, le diplômé aura acquis de solides notions théoriques et pratiques permettant d'étudier, d'analyser et de comprendre le milieu marin et ses interactions avec le milieu terrestre et atmosphérique.

Le programme commun de la première année est interdisciplinaire et offre une large étendue de sujets dans les différents domaines de l'océanographie (océanographie physique, chimique, géologique, pélagique, côtière, biologique, satellitaire...), de l'économie et du droit (droit de la mer, économie de la mer), de l'environnement et de la modélisation (méthodes mathématiques et modélisation appliquées à l'environnement, géomorphologie littorale, écologie marine...) et de l'exploitation de bases de données océanographiques. Ces notions théoriques sont approfondies et confrontées à des situations réelles, lors de travaux pratiques en laboratoire et d'un stage de terrain de deux semaines à la Station de Recherche Sous marines et Océanographique (STARESO-Calvi-Corse).

La deuxième année offre deux orientations: « Océanographie » ou « Modélisation de l'environnement marin » Chaque orientation conduit à la réalisation d'un mémoire de fin d'études et permet l'approfondissement de la formation scientifique (cours à options, documentation scientifique) dans un domaine directement lié à l'une des deux orientations choisie par l'étudiant.

  • être passionné(e) par le milieu marin et les océans ;
  • témoigner d'un goût certain pour l'observation et la compréhension des phénomènes naturels marins, l'ouverture au monde et la compréhension des phénomènes contemporains ;
  • apprécier la nature, les voyages à l'étranger ;
  • avoir un minimum de condition physique pour des excursions de terrain sur des bateaux océanographiques dans des conditions météorologiques diverses, éventuellement pour faire de la plongée sous-marine ;
  • être capable de vous adapter à des conditions parfois inhabituelles d'isolement, de confort, d'alimentation et de mode de vie (séjour en mer, séjour dans des stations de recherches...)

Les prérequis "matières"

  • Avoir une bonne connaissance de l'anglais ;
  • Être fort des compétences et connaissances acquises lors de votre formation de 1er cycle en sciences, sciences appliquées ou autre cursus dans l'enseignement supérieur (voir conditions d'accès).
  • Posséder idéalement de bonnes connaissances scientifiques (physique, chimie, biologie, géologie) et mathématiques.