2018-2019 / ECON2275-1

Economics of Innovation

Durée

30h Th

Nombre de crédits

 Master en sciences économiques, orientation générale, à finalité5 crédits 
 Master en ingénieur de gestion, à finalité4 crédits 
 Master en sciences économiques, orientation générale5 crédits 

Enseignant

Lionel Artige

Langue(s) de l'unité d'enseignement

Langue anglaise

Organisation et évaluation

Enseignement au deuxième quadrimestre

Horaire

Horaire en ligne

Unités d'enseignement prérequises et corequises

Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme

Contenus de l'unité d'enseignement

Les innovations technologiques bouleversent le système économique dans lequel nous vivons. Ces innovations ont, dans une large mesure, une origine culturelle. Les sociétés occidentales, en particulier, valorisent la curiosité et la créativité des individus favorisant l'éclosion des idées nouvelles et de leurs matérialisations. Mais cette stimulation culturelle ne suffirait pas si l'organisation concurrentielle des activités économiques ne faisait pas de l'innovation une condition, souvent nécessaire et pas toujours suffisante, de la survie des entreprises sur des marchés régulés par des autorités garantissant la concurrence.   D'un point de vue collectif, les vertus que la culture occidentale prête à la créativité et l'innovation sont fondées. Grâce aux innovations, des besoins plus ou moins essentiels sont satisfaits à moindre coût et des solutions nouvelles permettent de résoudre des problèmes non encore résolus ou des problèmes anciens avec plus d'efficience. Néanmoins, si l'innovation peut être généralement  considérée comme globalement positive, elle fait presque inévitablement des gagnants et des perdants. L'innovation crée des activités et des emplois tout en en détruisant. Or, les entreprises et les emplois crées ne sont pas les mêmes que ceux détruits. Ce phénomène a été appelé "création destructrice" par l'économiste Joseph Schumpeter. Par ailleurs, l'innovation peut induire des conséquences négatives sur la santé et l'environnement qui ne sont pas toujours prévisibles et qui sont parfois très coûteuses.     D'un point de vue individuel, le conditionnement culturel des sociétés occidentales permet à chacun de s'épanouir en donnant libre cours à cette capacité cognitive de l'être humain de créer et d'innover. Cependant, la valorisation par la société de la créativité crée un stress. Il ne suffit plus à un employé de bien faire son travail pour assurer son emploi mais de proposer des solutions nouvelles qui permettront à l'entreprise de survivre à la concurrence des marchés. Comme le disait Steve Jobs, "cela n'a pas de sens d'embaucher des personnes intelligentes pour leur dire ce qu'il faut faire. Nous les embauchons pour qu'elles nous disent ce qu'il faut faire". Autrement dit, c'est à l'employé de créer son propre emploi. Cette évolution a deux conséquences majeures :    1/ Le stress de la "page blanche" des individus même chez les plus créatifs car il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour avoir une idée créative. Il faut pouvoir développer cette faculté créative comme on peut développer un muscle.   2/ la formation initiale et continue des individus ne doit plus porter seulement sur l'acquisition de connaissances scientifiques et techniques connues mais également sur leurs capacités à développer de nouvelles connaissances et compétences.

Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement

Ce cours vise deux objectifs :   1/ Le premier objectif est d'analyser succinctement et de manière pluridimensionnelle (historique, cognitive et économique) la créativité et l'innovation. Il s'agira de définir, mesurer et tenter d'expliquer les causes et les conséquences individuelles et sociales de l'innovation.   2/ Le deuxième objectif est de développer la capacité de chacun des étudiants à créer collectivement. Cet apprentissage se fera donc en groupes. Les étudiants devront apprendre à faire vivre leur groupe afin de développer un processus de créativité collective.

Savoirs et compétences prérequis

Economie politique
Curiosité intellectuelle
Tous les savoirs en économie et en gestion acquis durant les années d'études à HEC
Goût pour le travail en groupe  

Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement

Les activités du cours seront de trois ordres :
1/ Exposé du professeur sur la créativité et l'innovation.
2/ Travail de groupe (en classe et hors de la classe).  L'entreprise est un l'un des milieux principaux de la créativité collective. Notre objectif est de créer le même milieu en classe mais sans les contraintes financières du monde réel de l'entreprise. Des groupes seront constitués et chaque groupe devra développer un projet créatif. L'accent sera mis sur la créativité plus que sur la faisabilité technique ou financière du projet. Néanmoins, chaque groupe devra faire une analyse de marché rigoureuse afin d'évaluer la probabilité de succès commercial de leur innovation. Cette analyse de marché s'appuiera sur les connaissances en économie et en gestion apprises au cours des études à HEC. 
Le thème de ces travaux de groupe : le développement durable. La surpopulation humaine et l'exploitation excessive des ressources non-renouvelables font peser un danger mortel à toute vie sur la planète. L'innovation est une des ressources cognitives importantes de l'espèce humaine pour écarter ce danger. Les étudiants devront imaginer des projets créatifs pour résoudre les problèmes environnementaux d'aujourd'hui et de demain.
3/ Réflexion personnelle écrite et critique du processus de créativité collective du groupe et auto-évaluation de l'étudiant sur sa participation au sein du groupe et au sein de ce processus.

Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance)

En raison du travail en groupe, la participation au cours est indispensable. Les absences devront être justifiées sous peine de sanction.

Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours

G. M. Peter Swann (2009) The Economics of Innovation: An Introduction, Edward Elgar.
 

Modalités d'évaluation et critères

Questionnaires à choix muliptles (note individuelle),
Rapport de 5 à 10 pages sur le projet créatif (note collective)
Pitch video du projet créatif (note collective)
Rapport d'une page sur le processus créatif (note individuelle)
Evaluation (obligatoire) de la participation des membres du groupe par chaque membre (évaluation individuelle). Les comportements du type "passager clandestin" seront lourdement sanctionnés. 

Stage(s)

Remarques organisationnelles

Participation au cours indispensable

Contacts

Professor : Lionel Artige, Office I.53 Tel. : 04/366 4891 E-Mail : Lionel.Artige@uliege.be